Posts Tagged ‘essentiel’

Ma petite galerie de sculptures …

jeudi, septembre 6th, 2018

       

Mon cadeau de mariage pour mon fils Adrien et sa femme

 

  

     

                                                            Mon autoportrait de profil

 

     

 

Si le jour était au féminin et la nuit au masculin ce serait le couple du jour et la nuit.

Le travail de l’argile (modeler,malaxer, lisser, façonner) le contact avec la terre permet d’évacuer toutes tensions, toutes pensées parasites .

Le fait que notre attention se focalise sur un objet à réaliser, un portrait à restituer nous canalise et nous recentre sur l’essentiel. On oublie pour un temps la souffrance qu’elle soit physique ou bien psychique. Le modelage de la terre semble l’absorber et nous fait du bien.

Reproduire, inventer, imaginer, créer apporte des solutions et nous rend libre et heureux.

 

 

De la cuisine antique à la cuisine d’aujourd’hui….

lundi, septembre 19th, 2016

olbia-le-banquet-047 Pain grec à l’antique composé de farine de froment grillé

bulgarie-mai-2016-888

Spécialité Bulgare avec des grains de cumin   (1)

olbia-le-banquet-033Porc aux pommes recette grecque de l’antiquité

olbia-le-banquet-041Journée du patrimoine à Olbia : Le banquet à la mode antique grecque

bulgarie-mai-2016-469      bulgarie-mai-2016-228

Aujourd’hui recette bulgare de l’agneau de la saint Georges.

Recette de l’hypocras rouge qui ressemble à s’y méprendre à notre vin chaud.

-1 bouteille de vin rouge

-3 grains de poivre

– 200gr de miel de fleurs

-bâtonnets de cannelle

-De la muscade râpée

-8 clous de girofle

Faire bouillir le tout et laisser reposer 48h

-Filtrer

Autres spécialités bulgares :

bulgarie-mai-2016-226

(2)

bulgarie-mai-2016-229

(3)

bulgarie-mai-2016-586      bulgarie-mai-2016-585

(4) Soupes

bulgarie-mai-2016-214

(5)

bulgarie-mai-2016-584

(6)

bulgarie-mai-2016-230

(7) Sorbet au basilic

La nourriture est essentielle à notre survie, c’est ainsi qu’elle est tout naturellement servie dans des plats ou des récipients qui ont des formes circulaires et essentielles et ceci depuis l’antiquité.

 

 

Avant-déménagement

lundi, avril 14th, 2014

Avant-déménagement

Je trie, je range, j’empaquette

Je plie, j’engrange, j’étiquette

Je  garde,

le sourire d’Al et jette_

sa radio, offerte à moitié,

conservée

depuis mes 24 ans

-Ne prendre que l’essentiel-

Devant, je regarde.

B Gladyscartons de déménagement 002

Bon ! Tigrou, je ne t’oublie pas, mais arrêtes de bouger, la photo va être floue.

 

 

Mandala fleur, mandala graine

dimanche, février 9th, 2014

Tourne tourne soleil

Tourne sol

La mésange bleue

en quête d’essentiel

tourne tourne

autour du soleiltournesol et mésange luigino busatto

Brigitte Gladys

De l’Art Contemporain ….

samedi, février 23rd, 2013

Verslecentre

Je me souviens, enfant, je dessinais et je peignais mais, dans ma famille de base, ce n’était pas du tout bien accueilli.

L’art, cela ne servait à rien et ne valait  rien, pire aimer peindre et dessiner ce n’était pas un plus, mais un moins, non, ce n’était pas bien et par extension, je n’étais pas bien.

Je n’étais pas conforme et de ce fait dévalorisée.

Donc l’idée de faire une carrière artistique était difficilement envisageable.

Après avoir passé un bac sciences expérimentales je suis partie, j’ai largué les amarres. Je suis  allée vivre à Londres et j’ai vu le monde sous un angle différent.

Par chance, pendant un an, j’ai vécu dans une famille qui aimait les Arts.

Ma logeuse était une ex- ballerine du royal opéra . C’était une femme charmante, cultivée qui m’a fait connaître, pour mon plus grand bonheur, les endroits qu’elle fréquentait .

J’ai découvert admirative  Nicolas Schöffer  et ses interventions lumineuses sur la ville.   Il avait déjà tout un questionnement sur  l’art relié à notre époque ?L’avant garde présentait déjà des installations.

Je fréquentais assidûment tous les musées.

Plus tard quand je suis revenue en France, petit à petit, l’idée de faire des études d’Arts a germé.

J’ai passé un premier concours pour intégrer l’Ecole des Beaux Arts de Montpellier. Je l’ai réussi. Après un an d’étude j’ai tenté le concours d’entrée à l’école des Beaux Arts de Paris que j’ai réussi.

Tout en continuant le cursus des Beaux Arts ma curiosité m’a poussée à suivre des cours d’Arts Plastiques à la Sorbonne.

Quand je suivais les cours d’Arts Plastiques, il était préférable de ne pas dire que je suivais parallèlement les cours des Beaux Arts et vice versa.

En Arts Plastiques, il n’était pas nécessaire de savoir bien dessiner mais il était nécessaire de philosopher. Les mots, les concepts étaient primordiaux.

Aux Beaux Arts, j’ai expérimenté  toutes les techniques de la peinture pour dégager mon propre style, cela me plaisait formidablement .

J’ai également étudié son histoire et quoi faire avec  ….

En ce qui me concerne j’ai appris beaucoup des deux enseignements et je n’en renie aucun. J’ai toujours été quelqu’un d’atypique . Il est difficile de me classer et de me mettre dans une petite case.

La vie de bohème étant ce qu’elle était, j’ai commencé a enseigner …

On m’appelait alors Mademoiselle La Professeur de dessin.

Très vite le monde artistique a évolué  on m’a  donné du Madame La Professeur d’Arts Plastiques.

Le terme d’Arts Plastiques parfois Nommés « Arts visuels » dans certains départements de France viendrait de la  traduction d’un texte du philosophe Kant. Il englobe  toutes les activités esthétiques ou poétiques au travers de productions diverses, qu’elles soient à plat ou bien en volume.

L’Art contemporain était sorti du cadre étroit de la feuille de dessin ou bien de la toile. A lui, toutes les conquêtes, tous les supports,  tous les espaces et toutes les explorations possibles. Il ne s’agissait pas de faire du beau, du bien, de l’émotion, mais , de la réflexion et de  l’expérimentation …

Sa devise : –  Pas de limite –

C’était  devenu de l’Art expérimental, pour le meilleur et pour le pire (le pire pour ma part, cela a toujours été de faire du trash, du toc , de la  provocation , de  nuire à autrui d’une manière ou d’une autre  en ne le respectant pas).

Je ne parlerais que du meilleur car, le pire, tout le monde sait le reconnaître et  le condamner  .

Le meilleur laisse à l’artiste une possibilité infinie d’expression.

Il est  en quelque sorte un « éveilleur » un magicien qui donne à voir et à réfléchir.

Il fait jaillir des questionnements….

Il doit mettre des mots sur sa démarche pour lui, mais aussi pour être lisible par le plus grand  public possible.

Ce qui fait la qualité d’un artiste, ce n’est pas sa valeur marchande basée sur quoi au juste ?  mais, la continuité dans sa recherche personnelle.

Ce qui m’a toujours paru indécent, c’est de voir la côte d’un artiste grimper après sa mort surtout quand, de sa vie, il n’a rien vendu.

Je pense à  Van goth et à sa pauvre vie.

Dans sa petite tombe d’Auvers sur Oise, il doit se retourner et il y en a d’autres .

Ma démarche personnelle est contenue dans le titre du site *verslecentre*Je suis sur le chemin. Je signe souvent avec ce dénominatif.

Je n’avance pas toujours à la même allure, parfois, je fais des pauses, parfois je fais un pas de côté mais, l’instant d’après je me ressaisis et je continue ma route.

Au travers de mes créations (peintures, écritures, photographies) je suis à la recherche, de la beauté, de l’essentiel,en me servant de la concentration et de la méditation.

Tout a une signification. Quand j’écris de la poésie, un mot évoque une image, une forme, une couleur, une saveur peut être un parfum, il faut lire le blanc  entre les lettres et aussi le blanc entre les mots …

En peinture, en ce moment je travaille beaucoup autour de formes circulaires, des mandalas, mais cela peut varier selon mon inspiration, le thème de ma démarche restant le même.

Quand je fais une série de photos sur un thème la photo raconte une histoire mais la frange de blanc entre deux instantanés est tout aussi importante parce qu’elle exprime la continuité entre les deux photos .

En ce qui me concerne, en photographie, J’aime photographier les fleurs car ce sont des objets de beauté et de méditation, chacune, par sa forme et sa couleur dégage une énergie particulière et apporte du bonheur à qui sait la regarder. j’aime  aussi saisir  l’instant présent quand il est dense avant qu’il ne s’évanouisse .  C’est un instant de grâce à partager tel quel.

J’aime aussi capter l’âme d’un lieu à travers les habitants bien sur, mais aussi à travers les signes  du passé en lien avec le présent qui racontent une histoire.

 

Verslecentre

 

 

 

Mandala de la rose couronnée de perles de diamant

mardi, octobre 16th, 2012

La rose, mandala parfait symbole d’éternel renouveau est beauté essentielle.

Ciel plombé de gris

Dans mon jardin

fleurit encore

-Ma rose préférée-

Diamants couronnés

scintillants

-Vibrations colorées-

Se mettre en harmonie avec elle.

Un objet de beauté chasse le gris, la mélancolie et illumine la vie.

 

 

Je suis du pays des fleurs.

mardi, juin 28th, 2011

Je suis du pays des fleurs

J’habite le pays des fleurs.

Tel était le propos de mon exposition (photos-poésies-peintures-montage) au Cloître des Oblats en septembre 2010.

Démarche : Recherche de la beauté et de l’essentiel.

Allumer et contempler une fleur plutôt que de mordre dans le noir de la nuit.

J’ai été très tôt confrontée à un chemin de vie difficile, c’est en rentrant en harmonie avec les fleur, en les respirant que j’ai trouvé et que je trouve encore la sérénité, la stabilité et la joie de vivre.

Je voyage au pays des fleurs que j’habite et qui m’habite.

Les fleurs m’ouvrent leur coeur, je suis au milieu, je suis à l’intérieur.

Elles sont parfaitement structurées, parfaitement centrées, de couleurs douces ou flamboyantes : dorée, bleu-céleste, rosée, rouge, orangée, jaune, nacrée, violettes, ambrée….

Elles offrent des parfums subtils, de merveilleuses couleurs, des formes parfaites : des mandalas, un délice d’essentiel.

Chaque fleur- mandala par sa forme, son parfum et sa couleur dégage une énergie particulière.

Pour william Blake poète et peintre anglais (1757-1827) Il faut voir dans chaque fleur un champs de paradis, son inspiration rejoint la mienne.

 

La fleur de zinnia exprime sa joie de vivre dans son élixir essentiel.

jeudi, février 10th, 2011

Article tiré de la revue « plantes et santé »n° 110 février 2011

J-Pierre Drouet, pharmacien à la rencontre des fleurs.

Les élixirs floraux ré harmonisent notre âme.

-Quel est pour vous leur principal intérêt thérapeutique ?

J-P.D Les élixirs floraux en général et en particulier ceux de Bach sont là pour restituer les qualités spirituelles qui nous font défaut. Ce sont « les réharmonisants » de l’âme.

Les situations concernées par cet élixir sont la peur, consciente ou inconsciente, l’incertitude, la solitude, l’abattement ou encore le désespoir. Ce sont des situation de conflit intérieur qui entraînent un mal être. Les élixirs n’effacent bien sûr pas le problème à l’origine de ces situations, mais permettent de retrouver la confiance.

Quel est le premier élixir-auquel vous avez eu recours ?

J.P.D. C’est celui du zinnia : Il permet de retrouver la joie de vivre et le rire de l’enfant. C’est l’élixir floral du lâcher-prise, du retour à l’émerveillement enfantin. La fleur de zinnia avec sa diversité de couleurs, est vraiment » la fleur clown ».

En ce qui me concerne, j’ai toujours beaucoup aimé cette fleur par ses couleurs vibrantes et vives (jaune, rouge …) mais aussi par ses pétales disposés en couronne. Ce qui est merveilleux c’est qu’à l’intérieur de cette couronne il y a une autre couronne, celle ci composée d’étoiles jaunes lumineuse autour d’un centre rouge foncé. Ce qui me plaît encore dans cette fleur, c’est son parfum unique subtil et doux qui se révèle aux premiers rayons de soleil. Cette fleur est un vrai bonheur pour les sens pas étonnant que son essence guérisse les coeurs affligés.

C’est donc une fleur à cultiver dans son jardin , une fleur avec laquelle on peut méditer et se mettre en harmonie avec ses belles vibrations.

On peut aussi en cas de déprime avoir recours à son élixir.les-fleurs-de-grenadier-007.JPG

Exposition à ciel ouvert sur les grilles du jardin. Le cercle forme essentielle.

mardi, juin 1st, 2010

Quelle belle idée cette exposition de photos grandeur nature  sur la vie des nomades ! Elle est gratuite et on peut la découvrir tout en flânant.

Sur de nombreuses photos on retrouve le thème du cercle (mandala) avec son côté essentiel .

Méditation, concentration, relaxation, état sophronique .

jeudi, décembre 3rd, 2009

mes définitions sont dictées par mes expériences personnelles, mais, tout le monde à sa manière peut découvrir et pratiquer ses différents états.

Il faut avoir connu la nuit pour connaître les étoiles.

J’ai connu la nuit et même la nuit noire…

J’ai eu la malchance ou la chance d’avoir une mère peu aimante et nevrosée,  elle ruminait sans cesse des idées noires.

J’ai eu la malchance ou la chance d’être la dernière de la famille et d’habiter en pleine campagne.

J’étais une enfant solitaire, c’est la nature qui m’a ouvert les bras pour m’offrir toute sa tendresse et toutes ses merveilles étoilées qui ont illuminé et illuminent encore les moments sombres de ma vie. Elle a mis de la lumière là où il y avait de la noirceur. Elle m’a apportée le bonheur de vivre.

Sans l’avoir appris, je faisais de la méditation en regardant la beauté d’un coucher de soleil. J’entrais en résonnance avec lui et je ne faisais plus qu’un avec lui et j’oubliais tout le reste. J’ai commencé à méditer sans connaître le mot méditation .

Ma définition.

La méditation : C’est comme une prière. C’est se centrer sur soi même pour communier avec le tout. C’est une fusion du tout qui est en vous avec le tout qui est à l’extérieur. C’est aussi  une ouverture  qui procure un état de paix intérieure et nous plonge dans le ravissement et un état de contentement absolu.

Même si j’utilise le mot prière, il n’est pas nécéssaire de pratiquer une religion particulière pour méditer.

On peut se servir d’un support visuel ou sonore qui vous plait pour arriver à cet état. Cela peut être un beau paysage,

une  fleur,  un objet, un dessin de mandala en couleurs, une musique sublime. L’essentiel c’est de se mettre en harmonie et de vibrer avec.

A vous d’essayer.

Demain la suite.