Archive for novembre, 2018

Trois jardins extraordinaires…

jeudi, novembre 15th, 2018

1-Le jardin-musée-promenade à ciel ouvert situé au coeur du géoparc de l’UNESCO

Sur les hauteurs dominant la ville de Dignes blotti dans un écrin de verdure  se trouve un  jardin unique où la biodiversité règne en maitre. Il fait bon se promener sous les grands arbres  tout en écoutant le doux gazouillis des oiseaux et le délicieux clapotis de l’eau.

C’est un endroit très anciennement habité. Une grande source fait chanter de nombreuses cascades et une grande  quantité de ruisseaux et ruisselets.

C’est un jardin enchanteur.

Je retiens sa sonorité et le vert des tapis de mousses. Un endroit idéal pour respirer l’air chargé de fraîches senteurs. Un endroit inspirant pour respirer  du vert  avec le chakra du cœur, se ressourcer, y méditer et se sentir bien….

C’est aussi un musée à ciel ouvert qui nous offre de magnifiques œuvres d’artistes contemporains avec lesquelles nous pouvons dialoguer .

Le jardin aux papillons était fermé et j’ai zappé la partie muséographie.

Il y a beaucoup d’escaliers à monter et à descendre, fatiguée, j’ai préféré m’asseoir, me reposer et m’imprégner de la beauté du lieu.

Monde de merveilles

mercredi, novembre 7th, 2018

Le Géoparc de Haute-Provence est le point de départ des autres Géoparcs dans le monde. Il a servi de modèle à 120 Géoparcs répartis un peu partout sur la planète. Labellisé par l’UNESCO, le réseau mondial des Géoparcs rassemble des territoires en valorisant différents patrimoines : géologique, naturel, matériel, et immatériel au service du développement économique durable.

Le Géoparc de Haute Provence s’étend sur 60 communes du département, c’est dire qu’il est vaste. Il est composé de magnifiques sites naturels qui invitent à voyager à travers le temps en découvrant plus de 300 millions d’années d’histoire de la terre

 Les clues ou cluses de Barles 

A peine sorti de la ville de Dignes les bains, la montagne grimpe très vite et, parfois, d’une manière  impressionnante et spectaculaire. Nous sommes alors en présence de paysages à couper le souffle.

    

 

En direction du col de Pierre Basse on peut observer de nombreuses robines.

les robines

Pentes ravinée composées d’austères marnes noires provenant de la période où la mer recouvrait cet espace. Ce sont des roches sédimentaires datant du secondaire. Il n’est pas rare d’y trouver des fossiles (ammonites….)