Archive for septembre, 2019

Hommage aux petites fleurs sauvages

mardi, septembre 17th, 2019

Devant tant de beauté

Genoux à terre

-Respect et hommage

Aux petites fleurs sauvages

Aux petite fleurs des collines

Aux petites fleurs de la terre

Aux petites fleurs des près

Aux petites fleurs des rochers

Devant tant de diversité

Genoux à terre

-Respect et hommage

Aux suaves stellaires

Aux étoiles d’or des ficaires

Aux rouges et fiers coquelicots

Aux bleuets bleu-indigo

Aux cabarets des oiseaux

Aux gerbes d’or en ballets

Aux sabots de la belle mariée

Aux pantoufles du petit jésus

::::::Qui font la fête::::::

Aux joyeuses pâquerettes

Aux délicieuses pervenches

Aux camomilles blanches

Aux facétieuses balsamines

::::::Qui pètent:::::

Aux brunelles  violettes

Aux grandes mauves

Aux délicieuse cardamines

Aux déhiscentes balsamines

Aux gracieuses centaurées

-Fleur de galant, fleur d’amour

Pour un jour ou pour un jour-

Aux étoiles  bleus des myosotis

Aux belles fleurs  d’harmonie

et à leur paisible bonheur

Devant tant de splendeur

Genoux à terre

-Respect et hommage

Aux petites fleurs sauvages.

*************************

Brigitte Gladys

Caro mio, caro mio

jeudi, septembre 5th, 2019

Ciste rose à la fleur étoilée.

Caro mio, caro mio,

Pour toi,

Bercée par le clapotis de l’eau,

Une île d’or et de lumière

Aux sables blancs et fins

Baignée de bleus cristallins

Viens, viens,

Caro mio, caro mio,

Pour toi,

Les fleurs de lavande 

aux couleurs du ciel

et au suave parfum

La fraîcheur des embruns,

Pour toi,

les senteurs des eucalyptus,

Des cinéraires et des myrtes

Qui brillent au soleil.

Pour toi,

Les noces de la nuit et du jour

-Un horizon d’amour-

Pour toi,

Le sentier qui musarde

Sous les grands pins

-Le papillon qui s’attarde-

Pour toi,

La douceur du soir

et sa profondeur

Pour toi,

-La harpe du vent-

La mélopée du puffin yelkouan

et la rumeur des roselières

Pour toi,

Le ciste rose étoilé

-Un éden enchanté-

Caro moi, caro mio,

Viens, viens,

Pour toi,

*Un éternel oustao*

Brigitte Gladys