Posts Tagged ‘ciel’

J’approche du centre

vendredi, juillet 14th, 2017

J’approche du centre

Parfois, j’approche du centre

Je me sens sereine et joyeuse

comme un pinson au mois de mai

-Je chante-

-Je danse-

J’aimerais entraîner mon ami

Dans cette belle expérience

Mais, jamais il ne me suit

Bien au contraire, il me pousse

dangereusement dans un tourbillon

terrible qui m’atterre

et me déchire

-Volage-

Il s’entiche d’une autre

Sur la mer de l’intranquillité

La tempête fait rage

-Violence-

-Déchirement-

Mon cœur meurtri crie et peste

M’obligeant à tout reprendre.

Comme une feuille

Au vent d’hiver

-Je tombe-

-Je tombe-

-Je sombre-

Adieu amour, amourette

-Vains et insensés attachements-

-Respiration-

-Expiration-

Je relève la tête

Je repars dans ma quête

-Respiration-

-Expiration-

Je ne pense plus à rien

C’est mieux et c’est bien

Bercée par une nuit violette

au ciel étoilé

Enveloppée de son parfum

essentiel

Je me sens rassérénée

Je vis intensément l’instant

-Apaisée-

Je vis intimement ce moment

J’aime la belle nature qui m’entoure

Je la sens, je la respire, devant moi

s’étire l’arc en ciel du bonheur

Le Paon fait la roue

éclairée de mille couleurs

Sous la caresse de l’air doux

Mon âme s’ouvre comme une fleur

et vibre à l’unisson

avec l’âme du monde

Que c’est fort ! Que c’est délicieux !

Je ne pense à rien

Je ne pense à rien

-Je suis bien-

-Je suis au centre-

B. Gladys

 

Sur un air de fado jusqu’au Panthéon….

samedi, avril 8th, 2017

Le Fado m’a accompagnée jusqu’au Panthéon où repose la merveilleuse chanteuse Amalia Rodriguez.

Ancienne église Santa Engracia érigée en 1568 requalifiée en Panthéon en 1916. Elle est la dernière demeure de nombreux hommes politiques , écrivains, artistes….

Le monument est très beau. Sa construction est basée sur de nombreuses formes circulaires (mandalas parfaits) . L’endroit se prête au recueillement.

L’œil bienveillant du ciel…. juste au dessus de nous…

 

incandescence de fleurs jaunes sur mon balcon.

lundi, mars 6th, 2017

Sans soleil, le ciel est bas et sombre. Il chapeaute la ville ^^^^^^

Sur mon balcon, floraison d’incandescents mandala- fleurs étoilés  de couleur jaune *****

Le jaune transmet l’énergie, la chaleur, la joie de vivre, il est le soleil d’un jour sans soleil.

               

Aujourd’hui———-pour —————demain

°22 avril 2016 : Journée internationale de la terre nourricière °

vendredi, avril 22nd, 2016

Parc olbius Riquier juillet 20015 034

°Sur terre°

Hommage à la forêt

Hommage à la belle nature

Nimbée d’air pur

Hommage à la forêt qui chante

Hommage à la vie qui palpite

Pépiante d’oiseaux

dans les hautes branches

Hommage aux grands arbres

qui s’étirent jusqu’au ciel

tutoyant le roi soleil

les brillantes étoiles

et la lune qui luit

Délice de mousses

Délice de verts

Délice de rêves

Parfum de Paradis °

°sur terre°

Brigitte Gladys

 

 

Meilleurs vœux 2015

jeudi, janvier 1st, 2015

Que la beauté soit dans vos coeurs !!!

Comme un jour béni des dieux

Comme une délicate lumière

Comme l’immensité du ciel azuré

Comme le mandala  parfait

d’un fruit à l’éclat orangé

Comme un parfum capiteux

Comme la majesté d’une fleur

à la robe

délicieusement ouvragée

Comme la douceur de l’air

sur ma peau dénudée

Comme des mots murmurés

Comme un grelot de rires.

orange 180

Meilleurs vœux 2015 ***

Brigitte Gladys

 

 

Sur le mur gris de l’hiver

lundi, décembre 16th, 2013

projet architecture 002 (2)

Sur le mur gris de l’hiver
resplendissent
les dernières roses
Et, tout là haut
sur le toit
les tuiles rouges
tissent
une écharpe de dentelle
pour le ciel

Brigitte Gladys

Sarcophages aux Alyscamps.

dimanche, mars 31st, 2013

J’ai traversé les Champs Elysées Arlésiens, un vrai jardin, un lieu de promenade, comme c’est étrange !

Il paraît que c’était un en droit très prisé pour enterrer les morts.

 

Dans cet endroit paradisiaque des Enfers, je n’ai vu aucun corps en forme

d’ ombre s’échappant des sarcophages.

Face à la mort, nous sommes tous égaux ; Le  riche notable ou le clochard, le vertueux ou bien le voyou  ….

Nous sommes des éphémères, sur terre nous avons un temps d’exposition limité…

Cependant, selon notre desiderata et notre rang social nous pouvons nous faire construire un tombeau de notre choix qui, peut être traversera les siècles tout comme les sarcophages en pierres du jardin des Alyscamps.Arles-Noël-2011-104-300x211

Le tailleur de pierre prenait soin de graver les instruments qui lui avait servi à tailler le sarcophage. Parfois ils étaient accompagnés d’ une épitaphe …

Graver ses instruments de travail voulait signifier au mort que son sarcophage avait été bien fait.Arles Noël 2011 202

On pouvait également commander un bas relief avec des personnages ou bien se faire graver son portrait…Arles Noël 2011 198

Et pourquoi pas un mandala.

Si vous arrivez à identifier tous les détails n’hésitez pas à laisser un petit commentaire.

Arles Noël 2011 192

Bas relief avec écailles ou pétales de rose ?Arles Noël 2011 196

Autre bas relief de sarcophage.Arles Noël 2011 191

Le jardin aux vestiges et mandala-fleur de ciel.Arles Noël 2011 158

Sur terre, nous sommes de passage , mais, tout comme les artistes créent leurs  oeuvres, nous participons à la création de notre vie et  si elle est éphémère autant vaut-il qu’elle soit belle …

Verslecentre

Le cimetière des Alyscamps (champs Elysées en provençal)

samedi, mars 30th, 2013

Les AlyscampsJ’ai visité les Alycamps en plein hiver, le calme qui y régnait était impressionnant et la lumière extraordinaire.

J’ai pensé aux peintures de Gauguin et de Van Gogh et  à ce poème de Pablo Néruda :

Ode à la lumière enchantée¨*

La lumière sous les arbres

la lumière en haut du ciel

la lumière

verte

entrée aux branches

s120px-Van_gogh_alyscamps_otherur la feuille

et qui tombe comme un frais

sable blanc

Dans la transparence

Une cigale fait monter

sa musique de scierie

….

 

 

Des pois , des petits pois blancs à l’assaut du Cours Mirabeau.

mercredi, février 20th, 2013

les petits mandalas blancs du cours Mirabeau 068Je vois des pois, des petits pois, blancs et  ronds, cela pourrait être des mandalas qui dansent tout autour des troncs des platanes.

Ils sont  imprimés sur des kilomètres de tissu rouge corail. aï!!! Quelle douce folie !!!les petits mandalas blancs du cours Mirabeau 045 Le platane du haut du Cours Mirabeau a mis son caleçon pop pour avoir chaud pendant l’hiver.

Et avec le ciel bleu minimaliste c’est encore mieux.les petits mandalas blancs du cours Mirabeau 092

Le soir arrive sur les berges du Tarn. Mandala de l’instant.

samedi, août 11th, 2012

Un extrait de mon roman « Un éternel soleil » publié aux éditions EDILIVRES avec le nom de plume Brigitte Gladys . Une partie de l’action se situe à Montauban .

Le soir arrive,

L’hirondelle pourpre vole haut dans le ciel,

Il fait doux,

Il flotte dans l’air des notes légères et parfumées,

Le soleil couchant tisse

des fils de soie et de lumière

qui dansent en scintillant sur la rivière.

Une nuit violette glisse tout doucement

son voile de danse orientale sur le jour…

Le temps a passé emportant avec lui le manteau gris de la mélancolie.

Je suis revenue vivre dans le pays où j’ai grandi.

Une barque blanche est amarrée le long des berges du Tarn.

On entend le clapotis de l’eau

et la brise dans les feuilles d’alba.

Les oiseaux sautillent gaiement de branche en branche en pépiant…

J’inspire profondément, fleurs de tilleul, parfum de miel.

Je suis heureuse et en paix avec moi-même. J’ai pardonné le mal que l’on m’a fait et je me suis pardonnée de lui avoir accordé autant de place…

Je suis en parfaite harmonie avec la nature, et me sens libre et unie au Tout, à la rivière, aux arbres, aux chants des oiseaux, à la brise, au soleil, aux étoiles qui arrivent une à une. Le Tout est en moi dans la continuité et dans l’éternité.

La divine illumination de mon premier amour a trouvé sa place dans mon espace sacré, pour un éternel printemps. Un jour,

après avoir tracé mon sillon sur la terre, je m’en irai le coeur léger, pour devenir une fenêtre ouverte sur le monde, une sentinelle du cosmos.