Posts Tagged ‘respiration’

J’approche du centre

vendredi, juillet 14th, 2017

J’approche du centre

Parfois, j’approche du centre

Je me sens sereine et joyeuse

comme un pinson au mois de mai

-Je chante-

-Je danse-

J’aimerais entraîner mon ami

Dans cette belle expérience

Mais, jamais il ne me suit

Bien au contraire, il me pousse

dangereusement dans un tourbillon

terrible qui m’atterre

et me déchire

-Volage-

Il s’entiche d’une autre

Sur la mer de l’intranquillité

La tempête fait rage

-Violence-

-Déchirement-

Mon cœur meurtri crie et peste

M’obligeant à tout reprendre.

Comme une feuille

Au vent d’hiver

-Je tombe-

-Je tombe-

-Je sombre-

Adieu amour, amourette

-Vains et insensés attachements-

-Respiration-

-Expiration-

Je relève la tête

Je repars dans ma quête

-Respiration-

-Expiration-

Je ne pense plus à rien

C’est mieux et c’est bien

Bercée par une nuit violette

au ciel étoilé

Enveloppée de son parfum

essentiel

Je me sens rassérénée

Je vis intensément l’instant

-Apaisée-

Je vis intimement ce moment

J’aime la belle nature qui m’entoure

Je la sens, je la respire, devant moi

s’étire l’arc en ciel du bonheur

Le Paon fait la roue

éclairée de mille couleurs

Sous la caresse de l’air doux

Mon âme s’ouvre comme une fleur

et vibre à l’unisson

avec l’âme du monde

Que c’est fort ! Que c’est délicieux !

Je ne pense à rien

Je ne pense à rien

-Je suis bien-

-Je suis au centre-

B. Gladys

 

Octobre a dit son dernier mot.

lundi, octobre 10th, 2016

*J’ai rencontré la licorne blanche

Elle m’a dit :

Tous les jours, c’est dimanche

tu dessines ton destin

Les mois et les saisons n’existent plus

Et c’est ainsi

qu’octobre a dit son dernier mot

J’ai volé son matin

Coupé sa respiration

brûle son écharpe  de brume

Les mois et les saisons n’existent plus

Dans mon pays, il fait toujours beau

Je suis un tendre troubadour

Mon monde intérieur ressemble

Au monde extérieur

Chaque moment de chaque jour

m’enchante et je chante

La vie et l’amour *

B.GLadys

automne-et-chrysanthemes-044

 

mardi, septembre 21st, 2010

verslecentre-exposition-156.JPG

Pas à pas,relaxation, méditation sur les sentiers de la montagne Sainte Victoire.

lundi, juin 21st, 2010

ascenscion-promenade-076.JPGJ’aime méditer sur les sentiers,

respiration, inspiration

tous mes sens sont en éveil

le soleil fait de l’accrobranche sur les pins

les oiseaux se répondent gaiement

la lumière est douce et parfumée

fleurs de thym de romarin de serpolet

tapisserie de fleurs étoilées zinzolin

conscience du frémissement de l’air

conscience du bleu du ciel

conscience de la pesanteur du pas

conscience de la terre ocre-jaune

conscience du rocher orangé- rouge

conscience de l’écorce de l’arbre

immersion, respiration, inspiration

mon coeur palpite à l’unisson avec la nature

Au détour d’un sentier sa cime apparait

Elle est belle, souveraine, dominante

ses ombres et ses lumières découpent l’horizon

émerveillement, couleurs changeantes,

je la regarde, je la contemple.

Vibration, émotion, admiration

bonheur, relaxation.

Vers le centre

Sur les pas de Cezanne, sur les pas du bonheur.

mardi, mars 24th, 2009

Cezanne adorait la nature et en ressentait son bienfait au quotidien.

« Je vais au paysage tous les jours, les motifs sont beaux et je passe ainsi mes jours plus agréablement qu’autre part. »

Cezanne partait d’Aix à pied et passait derrière chez moi avec sur son dos son chevalet et sa boite de peintures. Il y avait alors un petit chemin de terre. Il se dirigeait soit vers Gardanne où l’Estaque où sa femme et sa mère possédait une maison ou bien vers le Tholonet en s’arrêtant parfois au pont des trois Sautets pour peindre les bord de l’Arc. Il empruntait aussi la petite et sauvage route de Bibémus . De cet endroit, il a peint plusieurs tableaux  : Le château noir, la montagne et le château noir (1898-1900).

Le peindre adorait s’immerger en pleine nature provençale, elle lui apportait la paix . Peindre cette beauté qui l’entourait lui procurait d’immenses joies. Il avait une cabane sur les flancs de la montagne où il séjournait loin de la ville et de son agitation . De cette campagne Aixoise Cezanne connaissait toutes ses respirations et elle sera sa principale source d’inspiration.  Il a aussi loué une chambre dans le Château noir d’034.JPGoù il avait une vue magnifique sur la Montagne sainte Victoire.

Diaphragme contracté.

jeudi, janvier 29th, 2009

cassis-049.JPGLa respiration et la visualisation de la couleur jaune vous aiderons à vous sentir mieux.

Allongez vous à plat dos les jambes jointes et les bras tendus bien droits vers l’arrière de votre tête.

L’emplacement du diaphragme correspond au plexus solaire et à la couleur jaune.

Fermez les yeux et visualiser une fleur jaune ou bien la couleur jaune.

Inspirez  par le ventre en le gonflant tout en visualisant cette couleur. Retenez la respiration deux secondes, expirez en chassant l’air. Le ventre se creuse. Restez deux secondes ainsi, puis recommencez trois ou quatre fois, voilà c’est tout et c’est facile …

Vous pouvez vous aider de la fleur solaire que je vous propose . Vous l’observez, elle rayonne, son cœur est rempli d’étoiles . Regardez la bien, elle est maintenant en vous . Vous pouvez vous en souvenir en fermant les yeux et faire l’exercice. Par sa couleur et par sa forme elle vous aidera à chasser la déprime.

Une photo,cadeau pour moi, cadeau pour vous.

vendredi, septembre 26th, 2008

martinique-073.JPGLe Bleu  turquoise de la mer des Caraïbes. Regardez bien ce merveilleux  bleu infini, il favorise la détente, la sérénité, apaise l’esprit et soulage les inflammations. Concentrez vous et relaxez sur cette couleur, intégrez là et vous verrez la différence. Reportez vous si vous le souhaitez sur les exercices de respiration déjà abordés.

La technique de la « cible »forme circulaire qui n’est rien d’autre qu’un mandala.

dimanche, mai 25th, 2008

Pour oublier ses soucis et se calmer.

Mettez vous debout, vous imaginez un cercle devant vous. Vous mettez à l’intérieur dans un grand sac symbolique tout ce qui représente vos sources d’anxiété et de stress. Ensuite vous effectuez le geste suivant en le synchronisant avec votre respiration : Levez votre bras directeur en fermant le poing vers le milieu de la cible. Inspirez par le nez. Retenez votre respiration un instant puis donnez un coup de poing au centre de la cible en expirant bruyamment. Répétez le geste trois fois avec le bras droit et trois fois avec le bras gauche puis enfin, trois fois les deux bras tendus en même temps. laissez ensuite votre respiration revenir à la normale en prenant conscience des sensations de bien être qui vous envahissent. Asseyez vous et accordez vous quelques instants de repos, recentrez vous sur votre respiration. Vous pouvez terminer l’exercice en imaginant ce même cercle clair et lumineux comme un soleil.