Archive for the ‘constitution’ Category

La convention citoyenne sur le climat

mardi, juin 23rd, 2020
Après neuf mois de travail de travail déterminé et acharné, nous, les 150 de la convention citoyenne pour le climat , avons rendu notre rapport.
C’est un exercice inédit dans notre pays qui a une tradition révolutionnaire et un passé de coupeurs de tête ( Le roi Louis 16 est mort guillotiné)
Notre but : lutter contre le réchauffement climatique en construisant un avenir meilleur et possible pour tous . Nous devons réduire la production du gaz à effet de serre.
Notre devise : Plus vite, plus haut, plus fort !
Nous voulons une France qui respecte la planète, plus juste plus solidaire et plus résiliente. Nous voulons un monde chargé d’espoir où le meilleur reste à venir.

Ayez tous les jours sous les yeux la puissance de la cité (Périclès)
Nous sommes le peuple, nous avons été tirés au sort et , oui, nous sommes légitimes
contrairement à ce que disent nos détracteurs.

Nous n’appartenons pas forcement à un parti politique mais sensibles à l’avenir de notre belle planète , nous le sommes tous . Nous n’étions pas obligés de participer à ce travail . Nous avons choisi de le faire et de donner de notre temps pour cette cause.
Nous ne sommes pas des politiques car les élections politiques sont aussi conditionnées par l’argent que l’on y investi et nous ne sommes pas forcement riches, nous sommes des femmes des hommes d’âge et d’univers différents, nous sommes du peuple.
Beaucoup des 150 citoyens sont déjà très engagés sur le terrain dans leur région et ils ont des compétences certaines sur la protection de l’environnement . Leur action dans ce sens est quotidienne ne serait ce qu’au sein de leur famille.
Les thèmes abordés dans cette convention (consommer, se loger, se nourrir, produire et travailler, se déplacer ) touchent tout le monde.
Nous appartenons au peuple et le peuple à le droit de s’exprimer d’une manière directe.
Cette convention dérange parce qu’elle est nouvelle. Le droit de vote des Femmes en France a été bien tardif et c’est le résultat d’une longue lutte. la loi de Simone Weil en ce qui concerne le droit à l’avortement est passé de justesse sous une avalanche de critiques des conservateurs.
Il y a dix ans, le télétravail semblait impossible, aujourd’hui avec l’arrivée du covid il est bien accueilli. Qui aurait cru cela ?
La convention citoyenne a sa place dans la cité à tous les niveaux. Le maire devrait s’appuyer sur une assemblée citoyenne différente en plus des élus locaux pour diriger sa ville.
Cette convention qui suscite tant de craintes et de commentaires est le chemin qui s’ouvre à nous pour demain et que nous devons emprunter.
J’ai du cristalliser bien involontairement, pendant ces neufs mois, des peurs, des violences et de sombres jalousies.
J’ai eu le bras cassé (le radius) avec 8 semaines d’immobilisation et impossibilité de conduire A peine guérie, ma voiture a brûlé avec deux autres dans un incendie criminel. A ce jour, je n’ai toujours pas de voiture (j’ai pu m’apercevoir que le réseau de transport parallèle est loin d’être bien servi). Et pour terminer la série noire ma minette que j’adorais est morte d’une fulgurante tumeur maligne à la mâchoire. A croire que mes adversaires ont cherché à me mettre volontairement des bâtons dans les roues pour que je ne participe pas à cette convention..
Cela a été aussi une période difficile (Grève, covid) J’ai du fournir un travail sérieux et énorme, me former aussi pour être au top .
Moi aussi au début je me suis demandée si j’allais être à la hauteur de la tâche demandée. Nous avons eu la chance d’avoir beaucoup d’experts spécialisés dans ce domaine qui nous ont et qui m’ont apporté leur soutien et leur compétence. Mon groupe se nomme « produire et travailler » . je crois à l’intelligence du groupe. Il y a des personnes du groupe particulièrement compétentes en matière d’économie qui ont vraiment fait avancer les choses

J’ai du essuyer des remarques cinglantes et mesquines :
-Tu nous coûtes cher !
Nous travaillons sur la base du volontariat, c’est une participation citoyenne et des centaines d’heures ne sont pas comptabilisées .
Nous avons des petites indemnités pour quelques weekends sur la base d’un juré d’assise et pas double parce que nous travaillons le dimanche…Et la moitié quand nous travaillons en vidéo conférence.
J’ai été amenée a travailler avec zoom, un outil de travail très intéressant quand on est à distance.
Je souhaiterais qu’au lieu de faire des critiques sans fondement ces dénigreurs apportent leurs solutions éclairées (un rapport d’environ 600 pages) pour agir sur le réchauffement climatique qu’il le mette sur la table et ceci tout de suite, tout le reste c’est de la bave de crapaud, du temps perdu, « un beau dommage » car le temps presse..
Heureusement il y a des personnes qui nous soutiennent depuis le début, notre président qui a voulu cette convention, Yan Arthus-Bertrand, Marion Cotillard, Ronan de La Croix…. Nicolas Hulot fait parti de celles là…

Nicolas Hulot, président d’honneur de la Fondation pour la nature et l’homme, a « salué un très bel exemple d’intelligence collective et un impressionnant travail cohérent de véritable démocratie inclusive. Ce peut être un premier levier pour amorcer la mutation écologique tant attendue. Il y a, pour le gouvernement, une opportunité à saisir pour sortir du cercle de la défiance »


Mon souhait serait que cette convention citoyenne aboutisse et qu’elle soit le début d’un monde plus vrai , plus respectueux de la planète et que d’autres pays emboîtent le pas. Je souhaite que de nouvelles conventions citoyennes, sur d’autres thèmes, avec d’autres citoyens se tiennent au Palais Iéna siège du CESE .

Je souhaite que d’une manière ou d’une autre le crime d’écocide soit reconnu et puni . Je souhaite que le climat et la préservation de notre bien commun, la terre, entre dans la constitution.

Je remercie toutes les belles personnes engagées que j’ai rencontré lors de cette convention. Elles ont un coeur immense. Elles sont merveilleuses.

Une des mesures phare sur laquelle j’ai travaillé et que j’aime beaucoup .

Tout le monde peut la pratiquer sans rien dépenser, c’est le recyclage et le tri des ordures car les ordures sont un réservoir d’or durable.

-En recyclant une tonne de verre j’économise : 700 kg de sable, 2 mois de consommation énergétique d’un habitant, la consommation d’eau d’un habitant en 8 jours.

-En recyclant une tonne d’aluminium j’économise : 2 tonnes de bauxite et 1 an de consommation énergétique d’un habitant .

-En recyclant 1 tonne de PET (plastique) J’économise : 1 an de consommation énergétique de 2 habitants et la consommation d’eau d’un habitant en deux mois.

-En recyclant 1 tonne de métal j’économise 1 tonne de minerai de fer, 0,5 tonnes coke(combustible) et 6 mois de consommation d’eau par habitant.

-En recyclant 1 tonne de papier j économise : entre 1,5 et 2,5 tonnes de bois, la consommation énergétique d’un habitant en un an et la consommation d’eau d’un habitant en 6 mois.

Alors trions les déchets, c’est de l’or qui dort dans nos poubelles et en même temps, nous limitons l’empreinte carbone et nous luttons contre le réchauffement climatique.

Quelques uns parmi les 150 photographiés par JR

Graines de vie

mercredi, janvier 15th, 2020
Contre vents violents et terribles marées nous avançons avec la bénédiction du ciel. Nous sommes la barque des 15O citoyens de la convention .
*Tous pour un et un pour tous*
Engagés dans la recherche d’ une société décarbonée, durable, juste et solidaire où l’humain et la nature vivraient en harmonie où l’écocide serait reconnu et où enfin le réchauffement climatique serait maîtrisé.
Nous produisons des graines d’idées, graines de vie, graines de lois, graines de mesures qui deviendront nous l’espérons des lois, des mesures ou bien  des traités internationaux.
Le printemps arrive, l’air est rempli de parfums nouveaux. 
Nous gardons espoir.

Brigitte Gladys une parmi les 150.

La convention citoyenne sur le climat

dimanche, décembre 8th, 2019

Des nouvelles.

Aujourd’hui 8 décembre 2019 c’est la journée mondiale pour le climat.

Nous sommes en état d’urgence climatique et tout le monde doit s’unir pour contrer l’avenir sombre qui se prépare. Les événements climatiques désastreux se précipitent, le réchauffement climatique se précise de plus en plus. Il avance bien plus vite que la COP 25,  c’est à dire la 25eme  conférence des parties qui se tient actuellement à Madrid du 2 au 13 décembre 2019.

Comme je le disais précédemment le hasard à voulu que je sois tirée au sort pour participer à la convention citoyenne sur le climat. J’ai accepté d’y participer et de faire ma part. J’étais loin de m’imaginer la complexité de la tâche qui m’incombait à moi et aux autres citoyens tirés au sort. Cette convention se tient à Paris dans le très beau Palais Iena.

Nous venons des quatre coins de la France et de l’outremer, issus de milieux et d’âges différents. Il y a un peu plus de femmes que d’hommes. Nous avons en commun notre engagement, notre motivation et notre sérieux. 

Nous représentons la diversité de notre pays. Nous avons un rôle important à jouer, nous sommes là pour tout le monde. Nous espérons que cette convention citoyenne inspira d’autres pays …

Cela nous demande de sacrifier plusieurs week-ends et de supporter la fatigue du voyage (double pour moi au vu des séquelles de mon accident).  865 km me séparent de ma ville du sud est de la France à Paris.

Nous nous informons, débâtons et travaillons intensément , nous échangeons beaucoup pendant les week-ends mais également entre. Nous cherchons à créer des mesures, des projets de loi sur l’ensemble des questions relatives aux moyens pour lutter contre le réchauffement climatique et atteindre la neutralité carbone  à l’horizon de 2050. C’est à dire diviser par 6 nos émissions de GES (gaz à effet de serre)

La température de la terre augmente de manière significative. Elle est due à l’activité humaine qui accentue cet effet. Comme dans une serre aux parois de verre où la chaleur est retenue, sur terre la chaleur reste emprisonnée. C’est ainsi que la température moyenne augmente et bouleverse les équilibres climatiques. C’est ce mécanisme que l’on appelle gaz à effet de serre. (GES) Les principaux gaz à effet de serre sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane(CH4) et le protoxyde d’azote (N20)

Depuis la révolution industrielle, les activités humaines (usage des énergies fossiles pour la production d’énergie, le transport, le chauffage,la production industrielle, l’agriculture et la déforestation) ont rejeté massivement des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La communauté scientifique s’accorde à dire que ces gaz d’origine humaine sont responsables de l’essentiel du réchauffement climatique observé depuis 1950.

Une transition bas carbone serait salutaire, elle améliorerait la qualité de la vie, la santé dans le respect de l’environnement et de notre terre mère.

Nous avons eu beaucoup d’intervenants très qualifiés dans ces domaines précis. Nous avons eu l’opportunité d’en choisir certains dans les domaines qui nous intéressent Nicolas Hulot (entre autres) nous a fait l’honneur de sa présence.

Nous avons passés trois week-ends, il en reste au moins trois autres.

Nous travaillions par groupe tirés au sort :

-Groupe se nourrir

-Groupe se loger

-Groupe se déplacer

-Groupe produire et travailler(mon groupe)

-Groupe consommer

Plus un groupe transverse avec des interactions très enrichissantes.

Nous avons beaucoup de pistes de mesures, nous avons du en sélectionner 5 par groupe. La prochaine étape va être la mise en forme grâce à l’aide de juristes.

Nous espérons que ces mesures soient adoptées rapidement sans filtre soit après avoir été soumises  au sénat ou bien par référendum.

Vous pouvez retrouver toutes les pistes de mesures sur la plateforme – j’en parle- de la convention citoyenne pour le climat. Le site est très bien fait. Vous pouvez également y participer.

CCPC du 6 octobre 2019 L’hors de ma prise de parole pour  interpeller la ministre des transports Madame Borde justement sur les problèmes de pollution récurrents liés au transport ( maritime, routier aérien et ferroviaire) 
B.G Marobin

Rendez vous dans six mois avec la journaliste pour faire le point.