Posts Tagged ‘arbre’

Hymne à la nature

lundi, avril 2nd, 2018

J’aime la scintillante nature,

la forêt baignée d’air pur

et bénie de rosée.

J’aime les grands arbres

à la puissante ramure

bruissante d’oiseaux.

Gonflés de sève ,

ils s’élèvent vers le ciel,

caressant le soleil,

les pétillantes étoiles

et la lune qui resplendit

la nuit, tout la haut.

J’aime les délicieuses fées

cachées sous les lichens.

J’aime  aussi les dryades

qui dansent sur la mousse

tout autour des grands chênes,

les nymphes des cascades

et, sur le dos des champignons,

les petits lutins assis en rond.

J’aime encore les papillons

qui palpitent dans les près

et les  libellules irisées

qui voltigent

de tige en tige….

«  » » » » » » » » » » » » » » » » »

Et vous, qui aimez la  forêt,

la florissante nature et

son  monde enchanté,

que vous soyez

d’ici, ou d’ailleurs

Je vous aime aussi.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Brigitte Gladys

 

Mandala du jour… mandala d’amour…

mercredi, juillet 20th, 2016

Sur mon chemin j’ai rencontré l’arbre d’amour qui offrait de délicieuses  fleurs étoilées roses, cadeau pour moi, cadeau pour vous.

fleurs étoilées roses 003

*********Pause heureuse et étoilée*****

Les grands arbres …

vendredi, mai 20th, 2016

Les grands arbres et la forêt dense épaisse profonde et riche d’une flore et d’une faune exceptionnelle sont bien présents.

Les averses de pluie aussi, il n’a pas beaucoup plu en avril, alors, il pleut un peu plus ce mois ci, en mai.

Bulgarie mai 2016 626

Bulgarie mai 2016 632

Bulgarie mai 2016 658

Bulgarie mai 2016 439Oiseaux des villes, oiseaux des forêts.Bulgarie mai 2016 696

Les cigognes et bien d’autres oiseaux que je ne connais pas ont leur habitat partout dans la nature.

Back to Bulgarie

mercredi, mai 18th, 2016

Hommage à la belle nature, hommage aux grands arbres,

Mandala rouge, mandala blanc,

Agréable souvenir

de la fête martenitsa

*Porte bonheur du 1 Bulgarie mai 2016 694mars*

°22 avril 2016 : Journée internationale de la terre nourricière °

vendredi, avril 22nd, 2016

Parc olbius Riquier juillet 20015 034

°Sur terre°

Hommage à la forêt

Hommage à la belle nature

Nimbée d’air pur

Hommage à la forêt qui chante

Hommage à la vie qui palpite

Pépiante d’oiseaux

dans les hautes branches

Hommage aux grands arbres

qui s’étirent jusqu’au ciel

tutoyant le roi soleil

les brillantes étoiles

et la lune qui luit

Délice de mousses

Délice de verts

Délice de rêves

Parfum de Paradis °

°sur terre°

Brigitte Gladys

 

 

Le cimetière des Alyscamps (champs Elysées en provençal)

samedi, mars 30th, 2013

Les AlyscampsJ’ai visité les Alycamps en plein hiver, le calme qui y régnait était impressionnant et la lumière extraordinaire.

J’ai pensé aux peintures de Gauguin et de Van Gogh et  à ce poème de Pablo Néruda :

Ode à la lumière enchantée¨*

La lumière sous les arbres

la lumière en haut du ciel

la lumière

verte

entrée aux branches

s120px-Van_gogh_alyscamps_otherur la feuille

et qui tombe comme un frais

sable blanc

Dans la transparence

Une cigale fait monter

sa musique de scierie

….

 

 

Le soir arrive sur les berges du Tarn. Mandala de l’instant.

samedi, août 11th, 2012

Un extrait de mon roman « Un éternel soleil » publié aux éditions EDILIVRES avec le nom de plume Brigitte Gladys . Une partie de l’action se situe à Montauban .

Le soir arrive,

L’hirondelle pourpre vole haut dans le ciel,

Il fait doux,

Il flotte dans l’air des notes légères et parfumées,

Le soleil couchant tisse

des fils de soie et de lumière

qui dansent en scintillant sur la rivière.

Une nuit violette glisse tout doucement

son voile de danse orientale sur le jour…

Le temps a passé emportant avec lui le manteau gris de la mélancolie.

Je suis revenue vivre dans le pays où j’ai grandi.

Une barque blanche est amarrée le long des berges du Tarn.

On entend le clapotis de l’eau

et la brise dans les feuilles d’alba.

Les oiseaux sautillent gaiement de branche en branche en pépiant…

J’inspire profondément, fleurs de tilleul, parfum de miel.

Je suis heureuse et en paix avec moi-même. J’ai pardonné le mal que l’on m’a fait et je me suis pardonnée de lui avoir accordé autant de place…

Je suis en parfaite harmonie avec la nature, et me sens libre et unie au Tout, à la rivière, aux arbres, aux chants des oiseaux, à la brise, au soleil, aux étoiles qui arrivent une à une. Le Tout est en moi dans la continuité et dans l’éternité.

La divine illumination de mon premier amour a trouvé sa place dans mon espace sacré, pour un éternel printemps. Un jour,

après avoir tracé mon sillon sur la terre, je m’en irai le coeur léger, pour devenir une fenêtre ouverte sur le monde, une sentinelle du cosmos.

Pas de père Noël pour ma pomme !!!!

dimanche, décembre 25th, 2011

L’autre soir à la télé j’ai été accrochée par un petit reportage qui disait :

-Venez dans notre ville les animations dans les rue avant Noël sont magnifiques et les spectacles gratuits et magiques . Et puis tenez vous bien les parkings sont gratuits ….

Alors là, avec une telle publicité, je n’ai pas hésité. Je me suis dit que ce serait une belle occasion pour mieux  connaître cet endroit. De bon matin, par les routes, je suis partie.

Une fois arrivée dans la ville, au coeur pour préciser le lieu. Je cherche une place dans le parking du centre. Je tourne un peu, puis finalement une place se libère.

Je me dirige vers l’horodateur et là un monsieur me dit :

-Non, non, c’est gratuit pendant les festivités.

Dans mon fort intérieur, je me dis, vraiment c’est une belle initiative et j’y crois bien sûr.

Le reste de la journée, je n’ai plus du tout pensé à ma voiture, la soirée non plus .

Le lendemain matin , en sortant de l’hôtel je constate que toute la rue est occupée par les forains.

Je suis attirée par toutes ces belles couleurs et je commence à me promener sur le marché.

Tout d’un coup je me rend compte que je suis sur le parking où j’avais garé ma voiture la veille. Je constate qu’il a été ventousé par les forains et que ma voiture a disparu.

Mais où est donc passée « Titine » ?

Les rues sont noires de monde, je retourne à l’hôtel où on m’indique le chemin pour aller au commissariat.

Là, on me demande mes papiers et on me dit:

– Votre voiture a été amenée à la fourrière, si vous voulez la récupérer vous devez payer une amende 35 euros.

-Pourquoi une amende de 35 euros  ?

– Votre voiture a été enlevée a 5 heures du matin pour stationnement génant.

Vous n’avez pas vu le panneau ?

– Non, quel panneau ? Et où était-il placé ?

– A l’entrée du parking

-Je ne suis pas d’ici, je ne l’ai pas vu, de plus j’ignorais totalement l’emplacement et les jours du marché .

-Oui mais le règlement c’est le règlement ce sera 35 euros si vous voulez récupérer votre véhicule.

Ce soir c’est Noël, vous ne pourriez pas faire un petit geste sympathique, je suis de passage, je suis une touriste.

– Le règlement c’est le règlement, je ne peux rien faire pour vous.

Je paye.

-Où se trouve mon véhicule ?

Il se trouve à l’extérieur de la ville dans un garage, vous devez prendre un taxi pour y aller.

Après avoir discuter avec une américaine qui elle aussi se retrouvait dans la peine et au commissariat j’ai pris un taxi pour récupérer mon véhicule.

Arrivée sur les lieux, 10 kms en dehors de la ville en rase campagne, le chauffeur me dit :

-Ce la fera 20 euros .

Je passe au secrétariat du garage et là on me dit :

-Si vous voulez récupérer votre voiture cela fera 109 euros.

C’était ma première voiture à la fourrière de ma vie .

Dans ma tête je me dis que j’aurais mieux fait de ne pas regarder la télé ce fameux jour où on annonçait cet évènement extraordinaire en insistant bien sur la gratuité des parkings pendant toute la semaine précédent Noël.

J’ai donc été obligée de payer 109 euros pour récupérer ma voiture.

Récapitulons : 35 euros + 20 euros+109 euros = 164 euros.

Merci bien pour le parking gratuit  et surtout pour l’accueil.

J’ai du retourner en ville pour chercher ma valise . Théoriquement je devais rester jusqu’au soir, mais là, vraiment j’ai trouvé que c’était assez. Je n’ai pas demander mon reste et suis partie direction » chez moi » où je me sens très bien, dieu merci.

Moralité de l’histoire, si la veille de Noël vous entendez dire :

-Mais venez, venez chez nous, vous verrez tous les parkings sont gratuits surtout ne croyez pas au Père Noël !!!!!

Quand vous voyagez dans une ville étrangère ne connaissant pas les coutumes locales vous risquez « d’être  marron »…

De cette ville qui portant possède de nombreuses richesses je ne mettrai que la photo d’un arbre dans un coin de jardin. Allez, je vais rajouter une autre photo, un coin de mur qui murmure des secrets.

Joyeux Noël tout de même*****

 

L’ancienne petite maison dans la prairie.La maison sans livre.

mardi, novembre 8th, 2011

Autrefois on pratiquait la polyculture sur ces terres. Il y avait beaucoup d’arbres(saule, vergne, ormeau, peuplier) aujourd’hui presque tous les arbres ont été arrachés et la prairie a disparu

Le propriétaire actuel pratique essentiellement la culture de maïs.

J’ai beau chercher une fleur, je n’en voit aucune. Peut être que ce n’est pas la saison ou peut être qu’il y en a plu.

Il n’y avait pas de livre dans cette maison. Le point positif de cette vie là c’était les rencontres entre voisins à l’occasion des vendanges, des moissons et des travaux d’hiver. Cela se terminait par une tablée de 20 personnes autour d’un gros repas très animé où l’on parlait surtout de la vie à la campagne . La transmission des savoirs était orale.

L’arrivée des grosses machines et de la monoculture a petit à petit sonner le glas de ces rencontres et de cet entre-aide.

 

Arbre et poèmes

vendredi, septembre 24th, 2010

verslecentre-exposition-147-1600x1200.JPG