Posts Tagged ‘oiseau’

Mes vœux pour 2019

mercredi, janvier 2nd, 2019

Moi, citoyenne du monde, je souhaite une bonne année et une bonne santé à la terre. Si la terre va bien, c’est aussi une bonne année pour nous tous.

J’aimerais que cette terre , notre terre qui a été particulièrement malmenée ces cinquante dernières années soit davantage respectée. Elle est en colère et, au travers d’ouragans, d’inondations et désastres multiples, elle nous le fait savoir.

Si l’homme a été capable d’inventer toutes sortes de machines et d’industries pour son profit personnel, sans avoir du recul et connaître les conséquences de ses actes, il est tout à fait capable, maintenant qu’il est informé, qu’il est conscient de son impact négatif, il est tout à fait capable de diminuer, voire de stopper les nuisances qu’il a causées.

Il peut faire preuve d’inventivité, trouver des solutions pour inverser la tendance. Ainsi la planète ira mieux, elle sera moins agressée et moins polluée.

Si les dirigeants de tous les pays du monde s’entourent de sages, de savants, de chercheurs (toutes disciplines confondues), on peut rectifier le tir, on peut changer la donne.

Ensuite, j’en suis convaincue, l’éducation des enfants peut sauver le monde.

Ils sont naturellement tournés vers la nature et les animaux. Ce serait donc une joie pour eux et non une punition que de travailler sur ce thème.

Nous avons une discipline qui se nomme sciences et vie de la terre, aujourd’hui, nous devons rajouter une autre discipline encore plus importante « sciences et survie de la terre » et ceci, dès le plus jeune âge jusqu’à l’université et plus…Les travaux pratiques sur le terrain seront la clef du succès. Cette activité doit développer une conscience collective, l’action juste et un amour sain de notre planète.

 Un exemple de travail tout simple qui a du mal à décoller : Le tri sélectif

 Il existe depuis au moins 100 ans, pourtant certaines municipalités rechignent à la tâche et le dispositif n’est pas mis en place. Donc il n’y a pas de tri sélectif, pour réduire les déchets et les valoriser. C’est pourtant un bon projet.

Si chacun fait sa part, si chacun fait un petit geste, notre belle terre est sauvée,  non pas par la force, mais par la sensibilisation et la bonne volonté de tout un chacun.

Assise sur les épaules de mes ancêtres, j’aimerais découvrir au loin une planète où les papillons volettent où les oiseaux chantent et où les fleurs  abondent dans les prairies. J’aimerais trouver dans les haies, les petites pommes rondes et rouges et celles dites « museau de lièvre » de mon enfance. Ce sont des variétés de pommes anciennes délicieuses. Elles ne sont pas grosses, mais, elles ont traversé les siècles sans aucun sulfatage. Ce qui n’est pas moindre.  Pour faire évoluer les choses, il faut revenir à des espèces anciennes des espèces non modifiées génétiquement.

J’aimerais voir une mer scintillante et saine  dont le bleu se confond avec le bleu du ciel.

Je souhaite une très bonne et douce année 2019 à la terre.

Brigitte Gladys

Trois jardins extraordinaires…

jeudi, novembre 15th, 2018

1-Le jardin-musée-promenade à ciel ouvert situé au coeur du géoparc de l’UNESCO

Sur les hauteurs dominant la ville de Dignes blotti dans un écrin de verdure  se trouve un  jardin unique où la biodiversité règne en maitre. Il fait bon se promener sous les grands arbres  tout en écoutant le doux gazouillis des oiseaux et le délicieux clapotis de l’eau.

C’est un endroit très anciennement habité. Une grande source fait chanter de nombreuses cascades et une grande  quantité de ruisseaux et ruisselets.

C’est un jardin enchanteur.

Je retiens sa sonorité et le vert des tapis de mousses. Un endroit idéal pour respirer l’air chargé de fraîches senteurs. Un endroit inspirant pour respirer  du vert  avec le chakra du cœur, se ressourcer, y méditer et se sentir bien….

C’est aussi un musée à ciel ouvert qui nous offre de magnifiques œuvres d’artistes contemporains avec lesquelles nous pouvons dialoguer .

Le jardin aux papillons était fermé et j’ai zappé la partie muséographie.

Il y a beaucoup d’escaliers à monter et à descendre, fatiguée, j’ai préféré m’asseoir, me reposer et m’imprégner de la beauté du lieu.

Témoins de la biodiversité

vendredi, octobre 19th, 2018

Nous sommes

Nous sommes les témoins choisis

Nous sommes les témoins de la vie

Nous sommes les témoins de la terre

Nous sommes les témoins d’hier

Nous sommes les témoins d’aujourd’hui

Nous sommes les témoins du futur

Nous sommes les témoins de la nature

Nous sommes les témoins de l’air pur

Nous sommes les témoins des oiseaux

Nous sommes les témoins des animaux

Nous sommes les témoins des végétaux

Témoins de la biodiversité

Nous sommes

Brigitte Gladys

PS : Le « nous » représente tout un chacun.

Musée promenade géoparc UNESCO de haute-provence 

Dignes les Bains

Hymne à la nature

lundi, avril 2nd, 2018

J’aime la scintillante nature,

la forêt baignée d’air pur

et bénie de rosée.

J’aime les grands arbres

à la puissante ramure

bruissante d’oiseaux.

Gonflés de sève ,

ils s’élèvent vers le ciel,

caressant le soleil,

les pétillantes étoiles

et la lune qui resplendit

la nuit, tout la haut.

J’aime les délicieuses fées

cachées sous les lichens.

J’aime  aussi les dryades

qui dansent sur la mousse

tout autour des grands chênes,

les nymphes des cascades

et, sur le dos des champignons,

les petits lutins assis en rond.

J’aime encore les papillons

qui palpitent dans les près

et les  libellules irisées

qui voltigent

de tige en tige….

«  » » » » » » » » » » » » » » » » »

Et vous, qui aimez la  forêt,

la florissante nature et

son  monde enchanté,

que vous soyez

d’ici, ou d’ailleurs

Je vous aime aussi.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Brigitte Gladys

 

Les fleurs de callistemon.

dimanche, novembre 19th, 2017

Pendant la nuit

Au bord de l’automne

Les petits pinceaux rouges

des fleurs de callistemon

ont repeint le ciel en bleu-

délicieux pour mes yeux-

Accord avec l’infini

– mon âme résonne-

-Frissonne

le chant de l’oiseau

dans les airs,

tout là haut.

 

Brigitte Gladys

 

Comme l’oiseau du petit matin….

jeudi, novembre 2nd, 2017

Comme l’oiseau du petit matin

lance sa trille et se tait

Chemin contre chemin,

Vent contre vent

Pluie contre pluie

Ils sont partis

-Tout doucement-

sans faire de bruit

Au bout de leur nuit

la chandelle brille

pour eux

-Éternellement-

Je pense.

 

Brigitte Gladys

 

 

 

Parenthèse

jeudi, mars 2nd, 2017

Je devais naître le premier jour du printemps.

Je suis née un 2 mars mais, point de regret car, ici, le 2 mars c’est déjà le printemps.

Vive le printemps !

 

Derrière moi des cailloux

cassés et usés par le temps

 

Devant moi

Un jardin de fleurs parfumées

 

L’hiver s’en  est allé

en claudiquant

emportant son manteau

de froid de neige de pluie

et de vent frisant les toits

 

Bonjour Monsieur printemps !

Cette nuit,

Avant le chant des oiseaux

Promesse de renouveau

Promesse de vie

Tout de blanc vêtu

Les amandiers se sont mariés

Brigitte Gladys

 

La rose du premier de l’an

mardi, janvier 1st, 2013

-Belle-

Comme un oiseau

-Elle-

La rose du premier de l’an

Déploie ses ailes

-Émerveillement-

Le soir arrive sur les berges du Tarn. Mandala de l’instant.

samedi, août 11th, 2012

Un extrait de mon roman « Un éternel soleil » publié aux éditions EDILIVRES avec le nom de plume Brigitte Gladys . Une partie de l’action se situe à Montauban .

Le soir arrive,

L’hirondelle pourpre vole haut dans le ciel,

Il fait doux,

Il flotte dans l’air des notes légères et parfumées,

Le soleil couchant tisse

des fils de soie et de lumière

qui dansent en scintillant sur la rivière.

Une nuit violette glisse tout doucement

son voile de danse orientale sur le jour…

Le temps a passé emportant avec lui le manteau gris de la mélancolie.

Je suis revenue vivre dans le pays où j’ai grandi.

Une barque blanche est amarrée le long des berges du Tarn.

On entend le clapotis de l’eau

et la brise dans les feuilles d’alba.

Les oiseaux sautillent gaiement de branche en branche en pépiant…

J’inspire profondément, fleurs de tilleul, parfum de miel.

Je suis heureuse et en paix avec moi-même. J’ai pardonné le mal que l’on m’a fait et je me suis pardonnée de lui avoir accordé autant de place…

Je suis en parfaite harmonie avec la nature, et me sens libre et unie au Tout, à la rivière, aux arbres, aux chants des oiseaux, à la brise, au soleil, aux étoiles qui arrivent une à une. Le Tout est en moi dans la continuité et dans l’éternité.

La divine illumination de mon premier amour a trouvé sa place dans mon espace sacré, pour un éternel printemps. Un jour,

après avoir tracé mon sillon sur la terre, je m’en irai le coeur léger, pour devenir une fenêtre ouverte sur le monde, une sentinelle du cosmos.

Sur le lac , mandalas de l’oiseau blanc.

samedi, août 13th, 2011

Sur le lac

-Mandalas de l’oiseau-

-Ivre de bleu-

-Ivre d’air-

-E léguant et fier-

-Le cygne blanc-

-Cercles de lumière-