Posts Tagged ‘vie’

Mandalas fleurs de sel

vendredi, septembre 21st, 2018

Petit rappel : Le mot mandala vient du mot sanskrit qui signifie cercle ou circonférence et par extension sphère . On retrouve cette forme dans toutes les cultures.

Elle est présente constamment dans la nature (fleurs, plantes, graines) . Elle brille dans le cosmos (planètes, étoiles…)

Elle est présente dans le corps humain ( yeux, nombril, seins)

On la voit son influence tout autour de nous dans les architectures et dans les objets du quotidien .

 

 

 

-Support papier aquarelle, encres, pastels et cristaux de sel qui accrochent la lumière.

La  forme parfaite du cercle et la couleur verte associées sont un merveilleux support de méditation et de con-centre-ation La couleur verte correspond au chakra du cœur et le renforce. Elle harmonise l’énergie du cœur. Notre cœur reçoit notre sang qu’il nous  redistribue de la naissance jusqu’à la mort. C’est le chakra de l’amour inconditionnel.

Donner et recevoir, recevoir et donner sans aucune condition permet la continuité de la vie.

La forme circulaire et le vert de la forêt, le vert de la chlorophylle, le vert de l’émeraude ou de la chrysocolle, le vert de l’océan, le vert de l’argile, pour se sentir bien …

Méditez sur ce mandala vert , respirez du vert, vivez cette couleur et votre corps se remplira de bien être et de sensations agréables.

 

La souffrance, un lien …

dimanche, août 19th, 2018

La souffrance est un lien intime qui vous veut du mal.

Nous avons tous été confronté à elle ne serait ce que par le traumatisme de la naissance. Ce traumatisme est souvent minimisé par la douceur et l’amour des bras des parents qui vous accueillent. Parfois, il est empiré, si vous n’êtes pas un enfant désiré et si l’on vous rejette.

Quand je suis arrivée ma mère ne voulait pas d’enfant, (sans doute avait elle ses raisons) elle a essayé de me faire passer sans succès, cela n’a pas marché. J’étais accroché à la vie et je voulais la vivre, même si le prix à payer en serait le prix fort.

 

J’ai été la dernière à lui dire adieu, sans doute m’attendait elle ?  avait elle besoin de mon pardon pour partir ?

Un petit enfant aime sa mère et attend de l’amour d’elle.

C’est très difficile de pardonner à quelqu’un qui vous a fait beaucoup de mal. Je lui est pardonné. Je l’ai appelé maman… Elle s’est éteinte peu de temps après.

Son visage s’est détendue, je sais qu’elle était en paix.

 

Son manque d’affection, sa maltraitance ont été comme une marque de fabrique. Même si, dans ma malchance, j’ai eu le bonheur d’être entourée et aimée par mes grands parents jusqu’à l’âge de six ans, J’ai été très tôt conditionnée à la souffrance, et au rejet.

Au cours de ma vie, j’ai manqué de confiance en moi. J’ai connu la dépression, l’anorexie et de nombreux abandons sentimentaux et pour terminer ce terrible accident accompagné d’atroces souffrance. J’ai du réapprendre à écrire à marcher. J’ai eu plusieurs opérations et suis restée hospitalisée pendant des mois. J’en conserve toujours des séquelles et quand le vent du Nord souffle, je préfère ne pas sortir car, il ravive mes douleurs.

Je ne me plains presque jamais et j’affiche la plupart du temps un large sourire en guise de bouclier protecteur.

Je n’ai pas reproduit le schéma de ma mère. J’ai donné beaucoup d’affection à mes deux enfants qui me le rendent bien.

J’ai aimé le métier que j’ai exercé que j’ai exercé avec passion.  Les élèves que j’ai eu, je les ai aimé  comme si c’était mes enfants. J’ai constaté , que beaucoup manquaient d’écoute et d’affection qu’ils viennent d’un milieu ou d’un autre.

J’ai été appréciée par eux et j’ai été heureuse dans mon travail.

 

Quelques extraits sur la douleur tirés de mon roman « Un éternel soleil »

-Obsédante, insupportable, rebelle la douleur siégeait toujours dans mon corps abîmé-

-J’étais figée sur le dos, incapable de me déplacer d’un millimètre, rongée par une douleur lancinante, sourde, implacable-

-Silence meurtri, silence de mort, paupières closes, bouche fermée…

Tiens toi tranquille ma douleur, tiens toi tranquille, tiens toi à distance, ne soit pas noire, lourde, intraitable et cruelle…

-Ce sont des brûlures, parfois des morsures, parfois des déchirures ou bien de véritables décharges électriques.

Celui qui connaît la douleur profonde, la douleur récurrente (physique ou psychique) connaît aussi la solitude la vraie solitude.

La douleur ce n’est pas quelque chose que l’on va partager en famille, ce n’est pas un gâteau, personne n’en veut.

On ne peut pas non plus la partager avec ses amis, cela fait fuir et cela n’intéresse personne.

On peut bien sur trouver l’oreille compatissante de professionnels de santé mais, une fois que l’on a payé et fermé la porte du cabinet, à nouveau, on se retrouve seul face à elle.

Heureusement, il y a toutes sortes de techniques pour la tenir à distance et souffrir moins. Depuis que j’ai commencé ce blog mandalas et relaxation, j’en ai abordé plusieurs, ne serait ce que l’écriture  (…………….) Elles sont toutes bien, elles calment à des niveaux différents.

Aujourd’hui, pour moi celles qui réussissent le mieux à couper le cercle vicieux de la souffrance, ne serait que pour un temps, ce serait la méditation avec comme support un mandala, la méditation en pleine conscience en accord avec la merveilleuse nature et surtout l’auto hypnose.

Face à la douleur qui vous revient comme un boomerang, face à ce lien intime qui vous veut du mal on est seul mais, on peut travailler certaines techniques pour l’ignorer et la transformer en mieux.

Et c’est ainsi que je ne cesse de me dire que la vie est merveilleuse, que la nature est admirable, que c’est un cadeau et qu’elle vaut la peine d’être vécue.

 

Les choses simples de la vie sont parmi les plus belles.

Tout renaîtra…

vendredi, avril 20th, 2018

Du cœur brûlé-

Tout renaîtra

Tout recommencera

Tout reverdira

Tout refleurira

Tout resplendira

********

C’est un nouveau jour

Le printemps est de retour

Mandala soleil brille

Les feuilles scintillent

********

La vision d’apocalypse

s’éclipse-

-Les morsures cicatricielles

petit à petit s’estompent-

Les cendres se transmutent en or

Du ciel à la terre, de la terre au ciel

dialogue des divinités-

 

Une  pluie rasante est tombée

pendant des jours et des nuits

revivifiant la forêt,

faisant éclore des milliers de fleurs.

Un vent  bienfaiteur

chargé d’arômes nouveaux,

un vent d’espoir

a traversé  la colline

dispersant les graines

chassant l’ âpre noir,

peignant les prairies de verdure-

Sous son aile, envolée oiseaux-

La nature se repeuple et assure

sa belle pérennité.

 

Ronde du ciel et de la terre-

Conscience, du cercle de   la vie

de la mort et de la renaissance-

 

Tout reviendra

Tout recommencera

Tout refleurira

Tout resplendira

Tout renaîtra-

au cœur.

 

Brigitte Gladys

 

Le 22 avril fête mondiale de la terre. Protégeons là …

 

*Mandala camélia *

vendredi, mars 2nd, 2018

La fleur de camélia

Contre tout et envers,

Infatigable ouvrière,

éclatante, radieuse, généreuse

Elle éclaire les jardins intérieurs 

À la vie, elle dit « bonjour »

-Autour du centre

Frisson de pétales rouges

Dance des étamines-

«  » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

 En grand secret, elle influence 

le retour des beaux jours. 

 

Brigitte Gladys

2 mars 2018

Parenthèse

jeudi, mars 2nd, 2017

Je devais naître le premier jour du printemps.

Je suis née un 2 mars mais, point de regret car, ici, le 2 mars c’est déjà le printemps.

Vive le printemps !

 

Derrière moi des cailloux

cassés et usés par le temps

 

Devant moi

Un jardin de fleurs parfumées

 

L’hiver s’en  est allé

en claudiquant

emportant son manteau

de froid de neige de pluie

et de vent frisant les toits

 

Bonjour Monsieur printemps !

Cette nuit,

Avant le chant des oiseaux

Promesse de renouveau

Promesse de vie

Tout de blanc vêtu

Les amandiers se sont mariés

Brigitte Gladys

 

Octobre a dit son dernier mot.

lundi, octobre 10th, 2016

*J’ai rencontré la licorne blanche

Elle m’a dit :

Tous les jours, c’est dimanche

tu dessines ton destin

Les mois et les saisons n’existent plus

Et c’est ainsi

qu’octobre a dit son dernier mot

J’ai volé son matin

Coupé sa respiration

brûle son écharpe  de brume

Les mois et les saisons n’existent plus

Dans mon pays, il fait toujours beau

Je suis un tendre troubadour

Mon monde intérieur ressemble

Au monde extérieur

Chaque moment de chaque jour

m’enchante et je chante

La vie et l’amour *

B.GLadys

automne-et-chrysanthemes-044

 

La vie reprend ses droits….

mardi, novembre 24th, 2015

Milan  2015 145 Milan

La vie reprend ses droits  et de plein droit….

Milan  2015 047

La liberté en cage cela n’existe pas, tôt ou tard elle trouve toujours un moyen de s’évader  pour rejoindre la lumière du jour.

Un automne à Milan

jeudi, novembre 19th, 2015

Milan  2015 240

Des fleurs d’automne aux couleurs flamboyantes qui se fanent mais qui vont refleurir à la saison prochaine.

La vie est un éternel recommencement.

Un angelot

vendredi, juillet 4th, 2014

l'angelot de Ludmila 012 (2)S’émerveiller

Chut !!! Il dort, un petit ange est né aujourd’hui 4 juillet 2014.

Il devait naître hier, il devait naître demain, mais,  il a choisi de s’ouvrir à la vie ce vendredi.

Bienvenue à lui,  mon petit fils bien-aimé *****

Je lui dédie ce poème pour que sa vie  soit belle et réussie.

Bienvenue Atlas

Bienvenue Atlas 008

 

 

Brigitte Gladys

La fleur de la sans Valentin

vendredi, février 14th, 2014

Pour tous les sans Valentin….

Que la fleur-luminaire,ardèche 2012 927 vibrante et douce illumine votre vie.