Posts Tagged ‘nature’

Les grands arbres …

vendredi, mai 20th, 2016

Les grands arbres et la forêt dense épaisse profonde et riche d’une flore et d’une faune exceptionnelle sont bien présents.

Les averses de pluie aussi, il n’a pas beaucoup plu en avril, alors, il pleut un peu plus ce mois ci, en mai.

Bulgarie mai 2016 626

Bulgarie mai 2016 632

Bulgarie mai 2016 658

Bulgarie mai 2016 439Oiseaux des villes, oiseaux des forêts.Bulgarie mai 2016 696

Les cigognes et bien d’autres oiseaux que je ne connais pas ont leur habitat partout dans la nature.

J’habite ici…

lundi, avril 11th, 2016

 

 

hyères 10 avril 2014 098

Pourquoi  naît-on dans cette famille plutôt que dans une autre ? Pourquoi naît-on ici plutôt qu’ailleurs ? Pourquoi habite t-on ici plutôt qu’ailleurs ?

Pour ma part, je ne sais pas pourquoi je suis née dans cette famille plutôt que dans une autre.

Nièce 005Portrait d’une nièce perdue de vue.

A la seconde question, je dirais que ce sont mes parents qui ont choisi leur lieu d’habitation en fonction de leur travail. Je suis née là où ils se sont installés.

A la troisième question, je dirais que j’habite ici parce que l’endroit m’a accueillie . C’est donc, tout naturellement que je suis venue y habiter.

Je suis née entre la mer méditerranée et l’océan, plus proche de l’océan que de la méditerranée . La belle ville  d’Hyères est  située à 565 km de mon lieu de naissance. A cette époque là, je ne connaissais pas cette ville, je l’ai découverte que très tard et par hasard. La première fois, c’était juste une halte pour aller vers une autre destination. Je me souviens l’ avoir trouvée très agréable, avec ses façades colorées rappelant l’Italie, ses palmiers et ses orangers qui  enluminent les rues. je me suis émerveillée devant l’abondance  de fleurs  ornant  les jardins  les maisons et les rues….. Plus tard, je suis venue en vacances dans la presqu’île de Giens. J’ai trouvé le lieu idyllique, une nature luxuriante une mer d’un bleu généreux et un climat idéal. Mais, ce sont deux événements qui m’ont le plus marquée.

Je voulais découvrir la vieille ville avec ma voiture, j’ai pris une voie sans issue, j’ai donc  reculé, une roue arrière  est partie dans le vide, il n’y avait pas de parapet. J’ai freiné et suis sortie rapidement par le côté droit. Immédiatement un homme qui marchait dans la rue est venu me porter secours, puis deux autres qui passaient en voiture également. A tous les trois, ils m’ont sortie d’un fort mauvais pas. Ils ont poussé et reculé le véhicule en deux temps trois mouvements. Je leur ai dit : « merci » et ils sont partis. Cela avait semblé tout naturel pour eux, c’est ainsi que j’ai pensé que l’on pratiquait l’entraide dans cet endroit et cela avait l’air d’être une manière de vivre.

Deux ans après je suis revenue à Hyères et là encore, j’ai un problème avec ma voiture. Elle  ne voulait pas démarrer. C’était un problème de batterie. J’ai trouvé rapidement une bonne âme qui l’a rechargée avec des pinces. Par la suite il m’a indiquée l’endroit où je pouvais en acheter une. C’est ainsi que je me suis forgée une belle image des habitants de ce lieu   éclairé de soleil où les hivers sont si doux ….

Villa Noailles Hyères 024

Vu prise des hauteurs de la Villa Noailles.

Tout au fond, à la pointe, Fort Bregançon…

coucher du soleil sur Hyères 001 bis

Coucher de soleil sur les monts Toulonnais

Fleurs Hyèroises 020

Cette ville célèbre les fleurs et les fleurs et moi ce n’est pas tout un poème, mais cent poèmes °°° Alors, j’aime cette ville et quand on me demande d’où je suis, je dis que je suis d’ici °°°

faveur de printemps 014                        Fleurs Hyèroises 030

Compositions présentées pour la fête de la fleur le  8 , 9 et 10 avril 2016

 

 

Espaces verts, balcons et jardins inattendus …

mardi, janvier 12th, 2016

Milan, grosse ville industrielle cultive Milan  2015 073 avec soin, un poumon vert dans son centre. J’ai été agréablement surprise de trouver la nature apprivoisée, bien présente, au cœur des constructions.Milan  2015 284                        Milan  2015 059  Milan  2015 171Un automne à Milan.

Les balcons sont aussi agréablement fleuris.

Milan  2015 248        Milan  2015 272       Milan  2015 257

Quant aux jardins sur les toits, ils semblent tout particulièrement présents et prisés.

Milan  2015 270       Milan  2015 246    Milan  2015 263

J’ai aimé….

Au détour d’un chemin place au dragon…

mardi, février 24th, 2015

Dans le jardin des agrumes au détour d’un chemin, place place au majestueux dragon maître de tous les éléments de la nature.Menton 122

Menton 129

 

Au pays du dragon poussent des mandalas- fleurs dont il se délecte régulièrement.

Menton 118

La promenade se poursuit, Monsieur citron tombe en admiration devant le kiosque à musique dont les bases tout comme celles de la pagode sont inscrites dans un cercle (mandala construction)

Menton 135

 

 

Menton 138

 

Hommage à la belle nature

samedi, février 1st, 2014

Hubert Marceaux 003 Invitation à la Galerie Chappaz-Trevigin . Le vernissage c’est ce soir….

 

Hommage à la belle nature

nimbée d’air pur

Hommage à la forêt qui chante

Hommage à la vie qui palpite

au coeur de la montagne

pépiante d’oiseaux

Hommage aux grands arbres

ivres de sève

qui s’étirent jusqu’au ciel

tutoyant le roi soleil

les brillante étoiles

et la lune qui luit

Délice de mousses

Délice de rêves

Délice de vertshubert marceaux 003

Parfum de paradis

hubert marceaux 002

 

Brigitte Gladys

 

Le jour où je ne serai plus…

lundi, avril 22nd, 2013

C’était le 19 avril l’anniversaire de l’accident de la route qui m’a brisée .  Je ne fête pas ce genre d’anniversaire mais comment ne pas se souvenir de ce jour là quand on en porte encore les stigmates. Après le crash, La Parque qui tient le fil de la vie m’a dit :

-Ce n’est pas pour aujourd’hui,vous avez raté l’examen.

– Ah ! Je dois repasser à l’oral ?

-Non non, vous devez repasser l’oral et même l’écrit.

Oh! Ce jour là, j’avais raté mon examen…

C’est pour cela que je travaille  mon oral et mon écrit sans répit  et que je suis toujours en vie.

J’ai encore des centaines et des centaines de poèmes et d’histoires à écrire à recopier à publier…Et aussi des peintures des dessins des photos à faire à non!

Je n’ai pas encore fini, le jour où j’aurais fini ce sera fini.

Au moment de l’accident je n’avais pas du tout réfléchi de l’endroit où j’aimerais  reposer une fois où je ne serai plus. Réfléchit-on à cela quand on est jeune et en pleine santé ? Et vous y avez vous réfléchi ?

Aujourd’hui si je meurs en terra incognita, s’il vous plait, ne me ramenez pas là où j’ai grandi. C’est un endroit que j’aime beaucoup l’air y est doux et parfumée, un pays de champs fleuris, de forêts et de rivières.

sud ouest au mois de juillet 008

Mais, je suis une enfant de l’univers . Si je meurs en terra  incognita ne me ramenez pas là où j’ai grandi.

La nature sera mon berceau.

Chaque endroit sera mon endroit et l’endroit où je me trouverai sera mon

endroit.

lastminute 520 - Copie

Un petit cimetière tranquille qui fleurent bon la campagne (sans cyprès) j’y suis allergique) fera l’affaire.

Sur ma tombe dressez y un joli jardin (un jardin de poèmes) où chacun pourra y semer des graines, qui donneront des fleurs et qui à leur tour donneront des graines, qui donneront des fleurs, qui fleuriront de ci de là, et qui

produiront des graines…… à l’infini… mandala fleur, mandala graine… et ce sera un éternel recommencement….

Prenez soin d’arracher  les mauvaises herbes, Toutes les mauvaises herbes  .

Plantez aussi un pied de lilas au parfum et à la couleur si délicate ou un arbrisseau à fleurs afin que les oiseaux s’en servent de balancelle et y viennent faire leur nid.

Je n’ai pas encore écrit le poème que j’aimerais laisser au monde  des vivants pour l’éternité, en attendant celui d’ Anna de Noailles me plait tant ….!….

J’écris pour que le jour où je ne serai plus
On sache comme l’air et le désir m’ont plu,
Et que mon livre porte à la foule future
Comme j’aimais la vie et l’heureuse nature

……………………………………………………..

……………………………………………………..

…………………………………………………….

(L’ombre des jours)

cité par Angela Bargenda
« La poésie d’Anna de Noailles », page 72

lilas en fleurs 001

Pensez y à ce jour là, car  il viendra, comme il viendra pour tous…
Et après y avoir pensé vivez l’instant présent avec intensité.
B Gladys Marobin ou Verslecentre
PS: La chapelle de notre dame de Lapeyrouse est classée  monument historique.

 

 

Le printemps est de retour…

samedi, mars 23rd, 2013

La beauté est revenue*

Poudroiement d’or

Frissons de soleil

Azur irisé d’arcs-en-ciel

-S’étirant-

Petites mains

-Tissant-

Pompons blancs

Pompons roses

…………….

————-

Rouge gorge

Rossignol

-Sautillants-

Tendres pépiements

+++++++++

Chants d’amour

de  branches en branches

La nature s’éveillefleurs d'amandiers 2013 047

Émerveillement

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le printemps est revenu.

Mandala-chrysanthème champs de paradis…

dimanche, novembre 4th, 2012

Mandala fleur_ champs de paradis_ J’aime_

Je trouvais lumineuse cette petite phrase d’un poète anglais, mais, j’ai récolté le maximum de spams avec elle , avait-elle un double sens subversif que je n’ai pas compris je ne sais pas mais, je l’ai enlevée et remplacée par un extrait de mon ouvrage » un éternel soleil » nom de plume : Brigitte Gladys.

IL est paru cet été chez Edilivre

Pour moi l’idée est la même.

Se pencher de très près sur les trésors et la beauté de la nature et s’émerveiller  jusqu’au moindre petit grain de sable.

– J’aime…

Le ciel bleu limpide clair immense,

La liberté, la couleur de l’aube,

Le chant du rossignol,

La brillance

et la chaleur du soleil réchauffant ma peau…

l’éclat changeant, la transparence

et la souplesse de la lumière,

le souffle du vent

dans les verts paradis des amours enfantines…

J’aime encore la couleur pourpre

d’un champs de tulipes au printemps,

puis la rose nacrée et le parfum des tilleuls.

J’aime aussi l’odeur et la couleur

des champs de blé en été,

le doux clapotis de la rivière qui coule

la musique douce et puis, par-dessus tout

j’aimerais….

Page 118

 Extrait de mon roman, » Un éternel soleil » paru chez Edilivre
La petite phrase de William Blake était la suivante :
Dans chaque grain de sable voir un monde dans chaque fleur voir un champs de paradis.
William Blake
J’aime la nature et j’utilise beaucoup la macro  la super macro en photographie .

Saison d’automne.

mardi, septembre 25th, 2012

Clarté d’automne

Chaussons de brume

Feuilles de ruby et d’or

_Doucement_

La nature s’endort

Mandala fleurs oeuvre personnelle.

vendredi, septembre 14th, 2012

031-1600x1200.JPG

Le mandala c’est quoi ?

Comme la question m’est revenue souvent, je redonne la définition.

Le mot mandala vient du mot sanscrit qui signifie centre ou circonférence. On le retrouve dans toutes les cultures, on le retrouve constamment dans la nature (fleurs, plantes…) Dans le cosmos, la belle galaxie M51 abrite dans ses mandalas spiralés des myriades d’étoiles d’années lumière.

Le mandala :

Ses couleurs et ses formes parfaites se disposent dans un cercle et sont un merveilleux support de con- centre -ation de détente et de méditation.