Archive for février, 2011

Fenêtre ouverte sur la mer. Un jardin en hiver. Le rayol canadel

lundi, février 28th, 2011

049.JPG

Instant d’éternité

lundi, février 28th, 2011

Jardin d’hiver0441.JPG

Souvenir d’hier

La côte des maures

Coin de paradis

Rosiers blancs en fleurs

Splendeur des mimosas

Cadeau de l’hiver au printemps

vendredi, février 25th, 2011

amandiers-en-fleurs-007.JPGPrémices du printemps

Les arbres de l’hiver

Saupoudrés de blanc

Les amandiers sont en fleurs.

jeudi, février 24th, 2011

Je lui avais dit : Fais moi signe

Cette nuit, les amandiers ont fleuri

Dix mille  et un poèmes  il m’amandiers-en-fleurs-003.JPG a écrits

Tout se tient tout se relie

mercredi, février 23rd, 2011

amandiers-en-fleurs-001.JPGDans la nature tout se tient tout se relie il en va de même pour l’Art.

Il n’y a pas d’un côté la peinture de l’autre la sculpture puis la musique et bien loin la poésie. Le mot Art englobe tout ce qui contient la créativité  l’inspiration et qui provoque l’émotion. Ce n’est pas pour rien que sur le fronton de l’école des Beaux Arts de Paris qui date de 1648 je crois, ou en tous cas du 17ème siècle le mot poésie figure en bonne place.

Le Tai-chi-chuan : relaxation dynamique et énergétique

lundi, février 21st, 2011

Mouvements ronds et Fluides, maîtrise du geste qui vise l’harmonie avec le tout et toutes les forces de la nature.

Voir  les multiples bienfaits du Tai-chi-chuan dans passeportsanté.net

Complainte amoureuse . Alphonse Allais (1854-1905)

dimanche, février 20th, 2011

L’autre soir au cercle poétique pleins feux sur le Chat noir, célèbre cabaret montmartrois créé en 1881 par Rodolphe Salis.

Carnet de voyage poétique.

J’ai découvert plein de poésies chantées pour la plupart que je ne connaissais pas. Ce n’est pas trop dans mon style poétique mais j’avoue que cette fameuse complainte d’Alphonse Allais, cocasse à souhait, m’a bien fait sourire. Nous avons là peut être l’histoire de son premier amour. A chacun son coeur à chacun son amour.

Chanté avec la voix si particulière de Juliette Greco c’est extra.

Oui dès l’instant que je vous vis

Beauté féroce, vous me plûtes

De l’amour qu’en vos yeux je pris

Sur-lechamp vous vous aperçutes

Ah ! Fallait-il que je vous visse

Fallait-il que vous me plussiez

Qu’ingénument je vous le disse

Qu’avec orgueil vous vous tussiez

Fallait-il que je vous aimasse

Que vous me désespérassiez

et qu’enfin je m’opiniâtrasse

Et que je vous m’idolâtrasse

Pour que vous m’assassinassiez

http://www.youtube.com/watch?v=9x_6DOcN1LA

Qui chuchote au soleil toute la beauté des jardins du monde

samedi, février 19th, 2011

001.JPGCette couleur là je l’associerais à une écriture poétique qui m’est venue en pensant à lui et à une peinture de matin de printemps sur jardins en fleurs.

« J’étais interne au lycée. Il était externe. Je ne le voyais que pendant les cours et la récréation. La vie de pensionnaire était morose . C’était comme un soleil pour moi et chaque matin j’attendais avec impatience son retour. Nous parlions pas, nous parlions peu mais, chaque geste était un aveu, notre communication était légère, intuitive, divine, magique, mon regard éclairait son regard et ses lèvres me répondaient toujours par une secrète parole d’amour, ses mouvements étaient des murmures que moi seule comprenais et qui faisaient éclore chaque jour un bonheur nouveau…

J’aimais l’ange en lui, il aimait l’ange en moi… Nous marchions sur des chemins de lumière.

Devant nous s’étendaient des jardins sans limite qui chuchotaient au soleil toute la beauté des matins du monde. J’étais sa divine amie il était mon éternel amour. »

Passage tiré de mon ouvrage publié  chez Edilivres : Un éternel soleil avec comme nom de plume Brigitte Gladys.

Je l’associerais aussi à un beau montage vidéo avec Charlie Chaplin : The king of the tramps.

Quand Charlie fait le clown, il a l’inspiration et la grâce d’un ange, il est drôle et merveilleux dans sa créativité.

Les images sont en noir et blanc mais tout est joyeux et en couleurs, les mouvements, la musique et les mots chantés inventés… Quand à la peinture à laquelle je l’associe, c’est une oeuvre personnelle.

http://www.youtube.com/watch?v=_Oalhd3TgAw&NR=1

la couleur de cet amour là, inoubliable couleur du premier amour

samedi, février 19th, 2011

Le brillant sociologue italien Franscesco Alberoni a passé des années de sa vie a étudier la couleur de cet amour là . Il en a écrit plusieurs livres  :

-Le choc amoureux

-Je t’aime

-Le premier amour

On n’oublie jamais son premier amour, c’est vrai  et je dirai aussi qu’il ya autant de manière de vivre le premier amour que de coeur qui bat, chacun a sa propre manière de le percevoir selon sa sensibilité.

le premier amour pour moi a été un ravissement , un émerveillement, le coeur qui bat à la chamade à la vue de son aimé, un sentiment nouveau et inconnu et mystérieux qui vous poursuit et vous cherche partout quand il n’est pas là. C’est une expérience unique et un moment unique placé un peu plus tôt ou un peu plus tard sur le chemin de  la vie. Elle se situe au centre dans le coeur sacré. C’est pour cela qu’il reste en nous et que bien souvent on le cherche dans les nouvelles rencontres sans jamais pouvoir  le retrouver vraiment.

Mon premier amour je l’associerais à la rose rose ou plutôt à l’églantine, la rose initiale, la rose es-sens -tielle.

Je l’associerais à cette fleur merveilleuse et délicatement parfumées. j’aime  ses pétales blancs rosés en forme de coeur qui se disposent d’une manière circulaire autour d’un centre lumineux jaune solaire. Sur ses feuilles  vernissées, il y a encore le souvenir de cette couleur bleue si précieuse à mes yeux.

Le parfum de la rose blanche, mandala blanc ….

samedi, février 19th, 2011

apres-la-pluie-du-4-aout-010.JPG