Posts Tagged ‘fenêtre’

Le soir arrive sur les berges du Tarn. Mandala de l’instant.

samedi, août 11th, 2012

Un extrait de mon roman « Un éternel soleil » publié aux éditions EDILIVRES avec le nom de plume Brigitte Gladys . Une partie de l’action se situe à Montauban .

Le soir arrive,

L’hirondelle pourpre vole haut dans le ciel,

Il fait doux,

Il flotte dans l’air des notes légères et parfumées,

Le soleil couchant tisse

des fils de soie et de lumière

qui dansent en scintillant sur la rivière.

Une nuit violette glisse tout doucement

son voile de danse orientale sur le jour…

Le temps a passé emportant avec lui le manteau gris de la mélancolie.

Je suis revenue vivre dans le pays où j’ai grandi.

Une barque blanche est amarrée le long des berges du Tarn.

On entend le clapotis de l’eau

et la brise dans les feuilles d’alba.

Les oiseaux sautillent gaiement de branche en branche en pépiant…

J’inspire profondément, fleurs de tilleul, parfum de miel.

Je suis heureuse et en paix avec moi-même. J’ai pardonné le mal que l’on m’a fait et je me suis pardonnée de lui avoir accordé autant de place…

Je suis en parfaite harmonie avec la nature, et me sens libre et unie au Tout, à la rivière, aux arbres, aux chants des oiseaux, à la brise, au soleil, aux étoiles qui arrivent une à une. Le Tout est en moi dans la continuité et dans l’éternité.

La divine illumination de mon premier amour a trouvé sa place dans mon espace sacré, pour un éternel printemps. Un jour,

après avoir tracé mon sillon sur la terre, je m’en irai le coeur léger, pour devenir une fenêtre ouverte sur le monde, une sentinelle du cosmos.

Fenêtre ouverte sur la mer. Un jardin en hiver.

lundi, février 28th, 2011

049.JPG

La fenêtre de la chapelle et ses mandalas floraux.

mercredi, juillet 22nd, 2009

Par la fenêtre on entrevoit des merveilles . L’intérieur de la chapelle est un espace sacré, aussi aucune photo ne sera faite. Certains pèlerinssouvenirs-de-bulgarie-094.JPG viennent de très loin pour voir, toucher, embrasser même, les icônes qui sont présentées sur des livres religieux ouverts.

Les Bulgares vénèrent les icônes tout comme nous vénérons les reliques de saints. L’image a le pouvoir de produire des miracles. Elle relie le monde visible à l’invisible et accorde la protection.