Posts Tagged ‘léger’

Joyeux premier Mai 2014

jeudi, mai 1st, 2014

premier mai 013 (2)

Air léger

«  » » » » » »Soleil brillant «  » » » » » » »

Jour éclairé

*Tintement de clochette*

Brin de muguet

Joyeux premier Mai

B Gladys

 

Le soir arrive sur les berges du Tarn. Mandala de l’instant.

samedi, août 11th, 2012

Un extrait de mon roman « Un éternel soleil » publié aux éditions EDILIVRES avec le nom de plume Brigitte Gladys . Une partie de l’action se situe à Montauban .

Le soir arrive,

L’hirondelle pourpre vole haut dans le ciel,

Il fait doux,

Il flotte dans l’air des notes légères et parfumées,

Le soleil couchant tisse

des fils de soie et de lumière

qui dansent en scintillant sur la rivière.

Une nuit violette glisse tout doucement

son voile de danse orientale sur le jour…

Le temps a passé emportant avec lui le manteau gris de la mélancolie.

Je suis revenue vivre dans le pays où j’ai grandi.

Une barque blanche est amarrée le long des berges du Tarn.

On entend le clapotis de l’eau

et la brise dans les feuilles d’alba.

Les oiseaux sautillent gaiement de branche en branche en pépiant…

J’inspire profondément, fleurs de tilleul, parfum de miel.

Je suis heureuse et en paix avec moi-même. J’ai pardonné le mal que l’on m’a fait et je me suis pardonnée de lui avoir accordé autant de place…

Je suis en parfaite harmonie avec la nature, et me sens libre et unie au Tout, à la rivière, aux arbres, aux chants des oiseaux, à la brise, au soleil, aux étoiles qui arrivent une à une. Le Tout est en moi dans la continuité et dans l’éternité.

La divine illumination de mon premier amour a trouvé sa place dans mon espace sacré, pour un éternel printemps. Un jour,

après avoir tracé mon sillon sur la terre, je m’en irai le coeur léger, pour devenir une fenêtre ouverte sur le monde, une sentinelle du cosmos.

Le ciel gris à Paris…

vendredi, mars 30th, 2012

Ce week-end là, il faisait gris à Paris, ce n’était pas un gris lourd, inquiétant, c’était un petit sfumato léger et délicat.

Je dirais presque que j’aime le gris à Paris…

Un petit bonjour matutinal.L’abbaye de Valsaintes un endroit de toute beauté, un instant de détente et de sérénité, une fabuleuse renconte entre un jardin extraordinaire et un haut lieu historique et spirituel.

vendredi, septembre 10th, 2010

Je ne passe pas souvent par ici en ce moment- Désolée- J’ai eu projet à aboutir et il me prend tout mon temps et en plus ma voiture va chez le garagiste.

Je voulais vous faire découvrir un endroit de toute beauté L’abbaye de Valsaintes. Lieu dit « Boulinette »située dans les Alpes de hautes provences. Ouverture du 1 mars au 11 novembre.

Je reprend le descriptif de la plaquette publicitaire, je vous donnerai ensuite mon ressenti.

« Une balade inoubliable dans le temps »

L’Abbaye est nichée sur les hauteur en pleine campagne. L’air qui l’entoure est calme, transparent, léger et parfumé aux senteurs de Provence.La nature est pure et belle, c’est un endroit préservé, loin de la pollution et du bruit. On peut y entendre le chant des cigales et même des grillons, la différence c’est quoi ? C’est vous qui allez me la donner.C’est un endroit chargé d’énergies positives propice à la méditation. Le jardin offre une profusion de fleurs, une multitude de rosiers anciens délicatement parfumés mais une grande quantité de fleurs de couleurs et de formes différentes. Je me souviens d’un petit endroit : le jardin blanc, instant blanc, toutes les fleurs étaient blanches…ou bien encore le coin du poète. De temps en temps une brise légère faisait tinter des carillons installés de ci de là… Un moment délicieux.

L’Abbaye est également très spéciale dans dans sa construction puisque au solstice d’hiver un rayon de soleil vient se poser sur l’hôtel en passant par une ouverture bien étudiée. A l’intérieur concert de gong et forêt d’améthyste. La sérénité.

L’Abbaye de Valsaintes

« Une pure merveille végétale »

« Un sanctuaire naturel magique suspendu entre terre et ciel »

« Un instant de détente et de sérénité »

« Une terre de légende »

souvenir-de-forcalquier-et-de-labbaye-de-valsaintes-079.JPG

Vue sur le majestueux Mont Vitocha à partir de la rue Zlatoverah (Sofia)

mercredi, juillet 1st, 2009

Le jour se lève sur le Mont enveloppé d’un voile de fraicheur. Tout est vert y compris dans la ville où de multiple essences sont présentes. Les tilleuls sont en fleurs et l’air est léger et parfumé.

On dénote une abscence d’agressivité chez les habitants peut être parceque la ville baigne dans le vert. Les Sofiotes adore la campagne et on dirait que la nature est descendue dans la ville .souvenirs-de-bulgarie-193.JPG