Archive for the ‘méditation’ Category

Autour et dans la sphère et du cercle…Tout n’est pas divin….

lundi, janvier 1st, 2018

 

Mais qu’est ce donc ? C’est une photo ratée, mais non, c’est aussi  une photo parfaitement réussie car, elle traduit le temps qui passe.

Comme disait Ronsard :

Le temps s’en va, ma dame

Las! le temps non,  mais nous, nous nous en allons…

On pourrait dire que c’est le flot de la foule pressée de Noël à la recherche  de la lumière qui réchauffe la nuit comme le jour. Il faut faire vite, car elle s’en va.

Ils essayent d’arrêter le temps sur ce moment précis, car, ils savent que leur temps  est compté, tout leur sera repris les joies comme les peines, tout passe…..

Nous naissons, nous vivons dans un espace plus ou moins long, nous mourons, ainsi va la vie….

Nous avons bien une magnifique sphère avec de la fausse neige qui tombe à l’intérieur. Mais, qui y a t-il au centre ? une crèche relatant la naissance de Jésus ?

Vous n’y êtes pas du tout , nous sommes à Vienne et le joyau de Vienne, c’est le grandiose et très vieux  palais impérial dit  le  château de Hofburg ( 1220….2017 et plus…) qui rappelle les splendeurs passées d’un empire disparu.

Pour le nouvel an s’y tiennent de magnifiques festivités.

Et puis nous avons aussi

Et puis une avalanche d’objets à acheter…

 

 

Cependant, c’est quand même le plus beau marché de Noël que j’ai eu la chance de voir.

Comme l’oiseau du petit matin….

jeudi, novembre 2nd, 2017

Comme l’oiseau du petit matin

lance sa trille et se tait

Chemin contre chemin,

Vent contre vent

Pluie contre pluie

Ils sont partis

-Tout doucement-

sans faire de bruit

Au bout de leur nuit

la chandelle brille

pour eux

-Éternellement-

Je pense.

 

Brigitte Gladys

 

 

 

Automne

jeudi, octobre 26th, 2017

Résonance d’automne

Sur la terre desséchée, tout le sang et l’or de l’automne se répand et se couche au pied des grands arbres .

 

L’énergie orange

mercredi, septembre 27th, 2017

J’ai choisi de ne pas rester sur le noir(d’en dire le moins possible et partir vite….) car se complaire dans le noir ne rend pas heureux. La noirceur entraîne des maladies qui  grignotent notre vie.

L’énergie orange est une énergie douce et joyeuse qui nous enveloppe, nous protège et nous dynamise.

Orange sur bleu en équilibre, la complémentaire associée à la primaire, c’est un bonheur assuré…

En dépit des désillusions, des coups bas, des coups tordus, des machinations, voyons dans le monde ce qui est beau et profitons en, car, nous sommes comme les oiseaux migrateurs,  de passage.

 

Parc Olbius Riquier

jeudi, juillet 20th, 2017

-Midi-

Le Parc s’ouvre devant moi

^Chaleur qui  plombe^

-L’air se fige-

Sur le lac, pont arc en ciel

De fleur

à fleur

Délice de parfum

 

Les rayons de soleil

tombent

et glissent

de feuille

en feuille

…………..

-Toboggan de lumière-

………….

-Sur l’eau, les canards filent==

======

-Tilleuls argentés frissonnants

 

-Les enfants jouent en riant

 

-Jacaranda piqueté de bleu

 

____________________

 

-Les oiseaux font la pause

 

____________________

 

-Paulownias en grande noce

-Palmiers en majesté

-Le coureur trace

-Les bambous dansent

-La jeune fille sourit

*Instant paradis*

-Le catalpa se pâme

-Le nandou s’ébroue

-Le manège tourne

°°°Brillent°°°

Les fleurs du magnolia

*Mandala -bonheur*

(L’araucaria m’ouvre les bras)

 

Les poneys passent———-

 

Soudain, le cri du paon

divise l’espace en deux-

C’est déjà

-l’après midi.

 

Brigitte Gladys

 

 

 

J’approche du centre

vendredi, juillet 14th, 2017

J’approche du centre

Parfois, j’approche du centre

Je me sens sereine et joyeuse

comme un pinson au mois de mai

-Je chante-

-Je danse-

J’aimerais entraîner mon ami

Dans cette belle expérience

Mais, jamais il ne me suit

Bien au contraire, il me pousse

dangereusement dans un tourbillon

terrible qui m’atterre

et me déchire

-Volage-

Il s’entiche d’une autre

Sur la mer de l’intranquillité

La tempête fait rage

-Violence-

-Déchirement-

Mon cœur meurtri crie et peste

M’obligeant à tout reprendre.

Comme une feuille

Au vent d’hiver

-Je tombe-

-Je tombe-

-Je sombre-

Adieu amour, amourette

-Vains et insensés attachements-

-Respiration-

-Expiration-

Je relève la tête

Je repars dans ma quête

-Respiration-

-Expiration-

Je ne pense plus à rien

C’est mieux et c’est bien

Bercée par une nuit violette

au ciel étoilé

Enveloppée de son parfum

essentiel

Je me sens rassérénée

Je vis intensément l’instant

-Apaisée-

Je vis intimement ce moment

J’aime la belle nature qui m’entoure

Je la sens, je la respire, devant moi

s’étire l’arc en ciel du bonheur

Le Paon fait la roue

éclairée de mille couleurs

Sous la caresse de l’air doux

Mon âme s’ouvre comme une fleur

et vibre à l’unisson

avec l’âme du monde

Que c’est fort ! Que c’est délicieux !

Je ne pense à rien

Je ne pense à rien

-Je suis bien-

-Je suis au centre-

B. Gladys

 

Souvenir de Bulgarie 2017

dimanche, juillet 2nd, 2017

Métal repoussé en forme de mandala-fleur à 8 pétales. C’est un très beau travail réalisé par une artiste dont je ne connais pas le nom.

J’avais acheté ce cadeau pour lui mais, quand je suis revenue, il était avec une autre. La légèreté humaine a quelquefois quelque chose d’insoutenable.

Ce cadeau là est donc pour  vous, regardez le bien c’est un bon support de méditation, il apporte la paix et la tranquillité de l’esprit. Le chiffre 8 couché représente l’infini c’est le chiffre de l’équilibre et de l’ordre cosmique dans ce mandala on le retrouve plusieurs fois.

Chacun fait ce qu’il veut sur son chemin ou ce qu’il peut.

Quand, dans la nuit  j’allume un réverbère, je n’oblige personne à marcher sous sa lumière.

 

Rappelle-moi

jeudi, décembre 15th, 2016

Rappelle-moi

Ces temps sonores

Où les murs s’effondraient

roses-et-poesie-003

Ce temps sans minutie

où l’obstacle s’enjambait

 

Rappelle-moi

Ces aurores

Ces nuits qui rayonnaient

Ces temps-reliefs

Ces métaphores

Ces heures inusitées

 

Rappelle-moi

Ce temps sur terre

Plus fragile

Qu’herbe d’été.

 

Andrée Chedid

 

 

….A tous ceux qui ne sont plus là…

mardi, novembre 1st, 2016

1 et 2 novembre 2016: La Toussaint et le jours des morts.

**********************************************************************************************************************************************************************************************************************

078***********************************************************************************************************

***********************************************************************************************************

Et en particulier à celui qui vient de partir tout doucement , tout doucement, sur la pointe des pieds, sans dire un mot pour ne pas déranger…..

Adieu à celui qui m’a fait partager ses rêves d’enfant et découvrir la beauté de la rivière, dans la barque qu’il avait fabriquée de ses mains.

Les vents sont favorables, les étoiles brillent,  le soleil aussi. L’air est doux.  Tiens bon la barre, ta goélette file comme l’oiseau,  navigues, navigues en paix dans l’immensité du bleu du ciel, personne, non personne ne pourra t’empêcher de faire ce qui te plait.

Tu es enfin délivré de ta maladie. Tu es libre de voyager . L’univers tout entier t’ouvre les bras .

Adieu mon brave Edouard , à  dieu  mon frère.

 

**********************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

Octobre a dit son dernier mot.

lundi, octobre 10th, 2016

*J’ai rencontré la licorne blanche

Elle m’a dit :

Tous les jours, c’est dimanche

tu dessines ton destin

Les mois et les saisons n’existent plus

Et c’est ainsi

qu’octobre a dit son dernier mot

J’ai volé son matin

Coupé sa respiration

brûle son écharpe  de brume

Les mois et les saisons n’existent plus

Dans mon pays, il fait toujours beau

Je suis un tendre troubadour

Mon monde intérieur ressemble

Au monde extérieur

Chaque moment de chaque jour

m’enchante et je chante

La vie et l’amour *

B.GLadys

automne-et-chrysanthemes-044