Posts Tagged ‘Brigitte Gladys Marobin’

Ma petite galerie de sculptures …

jeudi, septembre 6th, 2018

       

Mon cadeau de mariage pour mon fils Adrien et sa femme

 

  

     

                                                            Mon autoportrait de profil

 

     

 

Si le jour était au féminin et la nuit au masculin ce serait le couple du jour et la nuit.

Le travail de l’argile (modeler,malaxer, lisser, façonner) le contact avec la terre permet d’évacuer toutes tensions, toutes pensées parasites .

Le fait que notre attention se focalise sur un objet à réaliser, un portrait à restituer nous canalise et nous recentre sur l’essentiel. On oublie pour un temps la souffrance qu’elle soit physique ou bien psychique. Le modelage de la terre semble l’absorber et nous fait du bien.

Reproduire, inventer, imaginer, créer apporte des solutions et nous rend libre et heureux.

 

 

Pause sur : Rose et lys blancs

mercredi, juillet 18th, 2018

 Aujourd’hui,

maman est partie,

vers le grand ciel pour tous.

-Enfin-

Ses yeux ne reflètent plus que du bleu.

Elle est le souffle du vent

Elle est la rose et le lys blanc

Elle est partie, elle est partout….

 

Brigitte Gladys

….

Les vieux salins

mardi, juin 19th, 2018

Les vieux salins

 

Les vieux salins

Au cœur du pays du sel

Froissements d’ailes

La nature règne en reine

Milles et une petites feuilles

brillantes foisonnent.

*Myriade de couleurs*

Odeur acre, salée ou musquée

Les insectes bourdonnent

De tige en tige

L’élégant silène voltige

Le papillon citron s’active.

 

-Respiration inspiration-

 

Mes sens sont en éveil

Au fil des bassins

frissons de soleil

L’eau de mer circule,

-Au vent s’évapore-

-Se dépose-

-se cristallise-

 

-Inspiration expiration-

 

Conscience de l’azur du ciel

Conscience de l’éclat du sel

Conscience du bleu des étangs

Conscience de l’air frémissant

Conscience du sol desséché

Conscience du vol des oiselets

Conscience de l’arôme des fleurs

 

_Immersion_

_Respiration_

_Émotion_

 

Dans cet espace protégé

flotte encore les mélopées

d’une multitude d’ouvriers

-Tourne la ronde de la vie-

Les chants d’oiseaux

se répondent et se confondent-

*Émerveillement*

Je suis reliée à la nature

et à ma nature profonde,

Je suis connectée au monde.

Brigitte Gladys

 

 

Espace nature des salins d’Hyères.

Nichée au cœur d’un espace naturel remarquable peuplé de milliers d’oiseaux, la maison-musée  des salins permet d’appréhender les richesses et la diversité  du patrimoine naturel et culturel salinier grâce à des expositions, maquettes d’oiseaux, conférences et ateliers pédagogiques.

Étourneau roselin actuellement de passage

Sterne Caugek

Photos d’oiseaux réalisées par Aurélien Audevard ornithologue.

L’espace nature des salins d’Hyères a été inauguré en 2006 par la métropole Toulon Provence Méditerranée et est animé toute l’année  par la ligue de protection des oiseaux (LPO). Celle ci intervient aussi à la maison de l’environnement à Hyères.

PS : Cet un endroit riche et merveilleux qui se respecte et qui se visite dans le calme. Il est presque criminel de déranger les oiseaux en pleine couvaison . Ne l’oubliez surtout pas !

Eclipse de pivoine

lundi, mai 21st, 2018

Dans mon jardin

La pluie tombe doucement

Les étoiles se cachent

-Soudain-

Éclipse de printemps

Froissement de pétales

L’opulente pivoine,

à peine éclose

roule sa boule et

s’effeuille rondement

vers le centre.

……………………

 

Brigitte Gladys

 

 

Parc Olbius Riquier

jeudi, juillet 20th, 2017

-Midi-

Le Parc s’ouvre devant moi

^Chaleur qui  plombe^

-L’air se fige-

Sur le lac, pont arc en ciel

De fleur

à fleur

Délice de parfum

 

Les rayons de soleil

tombent

et glissent

de feuille

en feuille

…………..

-Toboggan de lumière-

………….

-Sur l’eau, les canards filent==

======

-Tilleuls argentés frissonnants

 

-Les enfants jouent en riant

 

-Jacaranda piqueté de bleu

 

____________________

 

-Les oiseaux font la pause

 

____________________

 

-Paulownias en grande noce

-Palmiers en majesté

-Le coureur trace

-Les bambous dansent

-La jeune fille sourit

*Instant paradis*

-Le catalpa se pâme

-Le nandou s’ébroue

-Le manège tourne

°°°Brillent°°°

Les fleurs du magnolia

*Mandala -bonheur*

(L’araucaria m’ouvre les bras)

 

Les poneys passent———-

 

Soudain, le cri du paon

divise l’espace en deux-

C’est déjà

-l’après midi.

 

Brigitte Gladys

 

 

 

Une galerie qui monte…

samedi, mars 19th, 2016

Dans une rue qui descend, une jeune galerie qui monte.

Galerie Poscia 002    2 avril 2016 037          Galerie Poscia 001           Galerie Poscia 031       2 avril 2016 039 Atelier vitrail

Accord, harmonie, complicité à travers les échanges **** Dans le cadre du printemps des poètes la plasticienne Marie Poscia qui expose nous a invités, poètes, musiciens et chanteurs a partager de délicieux moments dans sa galerie. On pourrait dire que l’on a réalisé une performance en lisant nos poèmes où en chantant de beaux textes.

Galerie Poscia 033           Galerie Poscia 010

IMG_9106 (2)           IMG_9108 (3)

Nos poèmes et nos réalisations plastiques ont été mises à l’honneur dans une petite vitrine disposée à cet effet.

Galerie Poscia 006       Galerie Poscia 007

Poésie poésie 001

Place place à la poésie, pour un jour ou pour toujours.

Ma poésie du jour

Entrez, entrez dans mon palais

Entrez, entrez dans mon palais,

Aux vitres de l’hiver

La nuit est crédule

Le rayon se perd

La chevelure crépite

A la table des fines gueules

On mange

Des dentelles de fleurs

Des oiseaux qui palpitent

Un gâteau de poésie

Des insectes sucrés

Arrosés

d’un bouquet étoilé

Brigitte Gladys

 

Galerie Poscia 015

L’oeuvre de Marie Poscia que je préfère.

Elle exprime la liberté et la la joie.

J’aime l’association des deux matériaux, l’argile et le bois de récupération.

Vive  la poésie !!!!

IMG_9131 (1)

A vous

Clochards célestes

Jetés un soir d’hiver

Dans les fossés de la solitude

 

A vous handicapés de l’espoir

Poursuivant les étoiles

Sur un chariot de souffrance

 

A vous clowns et baladins

Aux  costumes percés de larmes

Le temps n’a pas tout dit

Mais cache sous ses grimaces

L’allégresse

Du grand soir

Jean Luc Pouliquen

 

 

 

J’écris…

mardi, novembre 3rd, 2015

« J’écris pour que le jour où je ne serai plus

On sache combien l’air et le plaisir m’ont plu,

Et que mon livre porte à la foule future

Combien j’aimais la vie et

L’heureuse nature. »

Anna de Noailles (1876-1933) Extrait des » Poèmes de femmes des origine à nos jours »

les graines de clématite sauvage

Mandalas-graines de clématite sauvage

J’aime beaucoup cette poésie d’Anna de Noailles. Je m’y retrouve, cependant, pour ma part, je serais un peu moins emphatique.

Je dirais simplement que je dédie tout ce que j’écris, que je dessine où que je peins en priorité à mes descendants (enfants, petits enfants, arrières petits enfants….) pour qu’il puisse imaginer, le jour où je ne serai plus, le monde dans lequel j’ai vécu  voir ce que j’ai vu, ainsi que  ressentir ce que j’ai ressenti.

J’ouvre également mon site à tous ce qui veulent le lire et qui y trouve un intérêt. Mes mots sont comme des mandalas-graines, ils s’en volent au vent et, si vous ouvrez la main, ils s’y poseront, à vous d’en tirer la substantifique moelle.

la seule chose que je n’aime pas c’est que l’on prenne mes photos sans me le demander.

J’ai toujours regretté de ne pas avoir de mes grand parents et ancêtres comme un carnet de bord  qu’ils me légueraient pour me parler du siècle où ils ont vécu, j’ai des grands parents qui venaient de loin . Mon arrière grand mère paternelle était né dans les années 1850 en Italie. Etant la dernière de la famille et mon père le dernier d’une famille de 11 enfants, j’ai peu connu mes grands parents et encore moins mes arrières grand parents. Par ailleurs, le fait qu’ils venaient d’un autre pays me laisse encore moins de souvenir.

La réponse à ceux  qui évaluent  mon site et le nombre de clic et de clac est la suivante :

PS : Le nombre de clic ou de clac que l’on fait sur mon site m’importe peu. Par contre, quand je vois dans le journal local ou même télévisé, certains de mes sujets repris cela me fait plaisir, car, je comprends qu’on a lu et apprécié ce que j’ai écrit.

Brigitte Gladys Marobin

 

 

La blanche demoiselle : Poésie à lire et à écouter…

mercredi, décembre 29th, 2010

neige-8janvier-09-055.JPG   La photo date.  Cette année la neige n’a pas duré.

La nuit de Noël il a neigé quelques Délicats flocons légers légers.  J’ai écrit une petite poésie, une poésie à écouter et à lire aussi.

J’aime la blancheur immaculée des pétales de  neige quand tout doucement ils tapissent mon jardin.

La blanche demoiselle

Dimanche

Ciel de dentelle

Légers flocons

Romance

Devant ma maison

La blanche demoiselle

A petits chaussons

Danse

Rayonne, papillonne, tourbillonne

Froufrou de satin et de soie

Glisse, lisse et tapisse

Mon jardin édredon

Vers le centre ou Brigitte Gladys M