Posts Tagged ‘fleur’

Respecte-moi

mardi, avril 2nd, 2019

Regarde-moi

Respecte-moi

…..

Je suis le coquelicot

à la robe de soie rouge

….

Regarde-moi

Respecte-moi

……..

Je suis le papaver roehas

Je suis l’œuvre du créateur

Tout comme la viola odorata

Tout comme l’oxalis acetocella

Tout comme la stellaria media

……..

Regarde-moi

Respecte-moi

……

je suis le tilia cardata

Je suis le prunus persica

Je sui l’arbre des bois

…..

Regarde-moi

Respecte-moi

……

Je suis l’oiseau 

Qui chante tout là haut

Je suis l’œuvre du grand créateur

….

Regarde-moi

Respecte-moi

….

Je suis l’insecte

Qui butine de fleur à fleur

J’ai le droit d’être là

Je suis l’œuvre du grand créateur

……

Regarde-moi

Respecte-moi

…..

Je suis l’eau

Je suis le ruisseau

Je suis la rivière

Je suis la mer

…..

Ressens-moi

Respire-moi

Respecte-moi

Je suis l’air frais

Je suis l’œuvre du grand créateur

….

Ressens-moi

Respecte-moi

Je suis la terre nourricière

Je suis là pour toi

Je suis l’œuvre du grand créateur

Brigitte Gladys

Mes vœux pour 2019

mercredi, janvier 2nd, 2019

Moi, citoyenne du monde, je souhaite une bonne année et une bonne santé à la terre. Si la terre va bien, c’est aussi une bonne année pour nous tous.

J’aimerais que cette terre , notre terre qui a été particulièrement malmenée ces cinquante dernières années soit davantage respectée. Elle est en colère et, au travers d’ouragans, d’inondations et désastres multiples, elle nous le fait savoir.

Si l’homme a été capable d’inventer toutes sortes de machines et d’industries pour son profit personnel, sans avoir du recul et connaître les conséquences de ses actes, il est tout à fait capable, maintenant qu’il est informé, qu’il est conscient de son impact négatif, il est tout à fait capable de diminuer, voire de stopper les nuisances qu’il a causées.

Il peut faire preuve d’inventivité, trouver des solutions pour inverser la tendance. Ainsi la planète ira mieux, elle sera moins agressée et moins polluée.

Si les dirigeants de tous les pays du monde s’entourent de sages, de savants, de chercheurs (toutes disciplines confondues), on peut rectifier le tir, on peut changer la donne.

Ensuite, j’en suis convaincue, l’éducation des enfants peut sauver le monde.

Ils sont naturellement tournés vers la nature et les animaux. Ce serait donc une joie pour eux et non une punition que de travailler sur ce thème.

Nous avons une discipline qui se nomme sciences et vie de la terre, aujourd’hui, nous devons rajouter une autre discipline encore plus importante « sciences et survie de la terre » et ceci, dès le plus jeune âge jusqu’à l’université et plus…Les travaux pratiques sur le terrain seront la clef du succès. Cette activité doit développer une conscience collective, l’action juste et un amour sain de notre planète.

 Un exemple de travail tout simple qui a du mal à décoller : Le tri sélectif

 Il existe depuis au moins 100 ans, pourtant certaines municipalités rechignent à la tâche et le dispositif n’est pas mis en place. Donc il n’y a pas de tri sélectif, pour réduire les déchets et les valoriser. C’est pourtant un bon projet.

Si chacun fait sa part, si chacun fait un petit geste, notre belle terre est sauvée,  non pas par la force, mais par la sensibilisation et la bonne volonté de tout un chacun.

Assise sur les épaules de mes ancêtres, j’aimerais découvrir au loin une planète où les papillons volettent où les oiseaux chantent et où les fleurs  abondent dans les prairies. J’aimerais trouver dans les haies, les petites pommes rondes et rouges et celles dites « museau de lièvre » de mon enfance. Ce sont des variétés de pommes anciennes délicieuses. Elles ne sont pas grosses, mais, elles ont traversé les siècles sans aucun sulfatage. Ce qui n’est pas moindre.  Pour faire évoluer les choses, il faut revenir à des espèces anciennes des espèces non modifiées génétiquement.

J’aimerais voir une mer scintillante et saine  dont le bleu se confond avec le bleu du ciel.

Je souhaite une très bonne et douce année 2019 à la terre.

Brigitte Gladys

Le jardin des cordeliers

mercredi, novembre 21st, 2018

2-Un jardin de ville : Tout près de la belle bâtisse du collège Maria Borrely ( date de création :1911)  se trouve le  poétique jardin des  Cordeliers. On le nomme aussi jardin botanique.

Il est situé sur un lieu chargé d’histoire à l’emplacement du couvent des Cordeliers, démoli depuis longtemps .

l’harmonie des massifs végétaux et leurs  délicieuses palettes florales parfumées  sont un enchantement pour la vue et l’odorat.

Allées de buis centenaires, carrés bien ordonnancés, plantes ornementales à feuilles et à fleurs, arbres fruitiers se mêlent et s’entremêlent pour notre plus grand bonheur.

Ses origines sont très anciennes, elles remonteraient au 13 ème siècle, vers 1230, date de la création du couvent.

Il est situé non loin du Musée Gassendi, son accès  facile.

 

Les délicates et très  lumineuses anémones du japon reines de l’automne, éclairent les allées.

De la  fleur d’aster mauve  à la rose rose . les couleurs s’accordent merveilleusement. C’est un jardin délicieux  qui ravirait plus d’un aquarelliste.

Un lieu offert pour le bien être du cœur et de l’esprit, s’alléger, s’apaiser, un lieu qui vous chouchoute et un lieu à chouchouter précieusement.

 

Vous serez  toujours bien accueilli par le maître des lieux Mistigris

Coeur d’hibiscus

samedi, septembre 22nd, 2018

Au cœur de l’âme fleur se cache un trésor : un mandala étoilé à 5 branches.

Tout renaîtra…

vendredi, avril 20th, 2018

Du cœur brûlé-

Tout renaîtra

Tout recommencera

Tout reverdira

Tout refleurira

Tout resplendira

********

C’est un nouveau jour

Le printemps est de retour

Mandala soleil brille

Les feuilles scintillent

********

La vision d’apocalypse

s’éclipse-

-Les morsures cicatricielles

petit à petit s’estompent-

Les cendres se transmutent en or

Du ciel à la terre, de la terre au ciel

dialogue des divinités-

 

Une  pluie rasante est tombée

pendant des jours et des nuits

revivifiant la forêt,

faisant éclore des milliers de fleurs.

Un vent  bienfaiteur

chargé d’arômes nouveaux,

un vent d’espoir

a traversé  la colline

dispersant les graines

chassant l’ âpre noir,

peignant les prairies de verdure-

Sous son aile, envolée oiseaux-

La nature se repeuple et assure

sa belle pérennité.

 

Ronde du ciel et de la terre-

Conscience, du cercle de   la vie

de la mort et de la renaissance-

 

Tout reviendra

Tout recommencera

Tout refleurira

Tout resplendira

Tout renaîtra-

au cœur.

 

Brigitte Gladys

 

Le 22 avril fête mondiale de la terre. Protégeons là …

 

Incendies de l’été

dimanche, juillet 30th, 2017

Le délicieux lys des sables, espèce protégée.

 

Incendie

/Nuit criminelle/

Du bord de la route,

Complice du vent,

une étincelle mortelle

a claqué

enflamment la vallée.

-Paysages dévastés-

-Herbes calcinées-

-Forêts en brasier-

-Maisons brûlées

-Mer grisée-

-Ciel plombé-

-étoiles éteintes-

-Pluie de cendres-

-Acre odeur –

En grand deuil

La nature et les villes

portent leur croix

et pansent leurs plaies

+++++++++++++

Dans un silence désolé

+++++++++++++

-Survivance de la fleur

blanche du lys des sables-

 

Brigitte Gladys

 

 

J’approche du centre

vendredi, juillet 14th, 2017

J’approche du centre

Parfois, j’approche du centre

Je me sens sereine et joyeuse

comme un pinson au mois de mai

-Je chante-

-Je danse-

J’aimerais entraîner mon ami

Dans cette belle expérience

Mais, jamais il ne me suit

Bien au contraire, il me pousse

dangereusement dans un tourbillon

terrible qui m’atterre

et me déchire

-Volage-

Il s’entiche d’une autre

Sur la mer de l’intranquillité

La tempête fait rage

-Violence-

-Déchirement-

Mon cœur meurtri crie et peste

M’obligeant à tout reprendre.

Comme une feuille

Au vent d’hiver

-Je tombe-

-Je tombe-

-Je sombre-

Adieu amour, amourette

-Vains et insensés attachements-

-Respiration-

-Expiration-

Je relève la tête

Je repars dans ma quête

-Respiration-

-Expiration-

Je ne pense plus à rien

C’est mieux et c’est bien

Bercée par une nuit violette

au ciel étoilé

Enveloppée de son parfum

essentiel

Je me sens rassérénée

Je vis intensément l’instant

-Apaisée-

Je vis intimement ce moment

J’aime la belle nature qui m’entoure

Je la sens, je la respire, devant moi

s’étire l’arc en ciel du bonheur

Le Paon fait la roue

éclairée de mille couleurs

Sous la caresse de l’air doux

Mon âme s’ouvre comme une fleur

et vibre à l’unisson

avec l’âme du monde

Que c’est fort ! Que c’est délicieux !

Je ne pense à rien

Je ne pense à rien

-Je suis bien-

-Je suis au centre-

B. Gladys

 

Parenthèse

jeudi, mars 2nd, 2017

Je devais naître le premier jour du printemps.

Je suis née un 2 mars mais, point de regret car, ici, le 2 mars c’est déjà le printemps.

Vive le printemps !

 

Derrière moi des cailloux

cassés et usés par le temps

 

Devant moi

Un jardin de fleurs parfumées

 

L’hiver s’en  est allé

en claudiquant

emportant son manteau

de froid de neige de pluie

et de vent frisant les toits

 

Bonjour Monsieur printemps !

Cette nuit,

Avant le chant des oiseaux

Promesse de renouveau

Promesse de vie

Tout de blanc vêtu

Les amandiers se sont mariés

Brigitte Gladys

 

Azulejos

jeudi, février 9th, 2017

Tout au long des siècles les azulejos ont subi diverses influences selon la mode de l’époque. La fabrication des azulejos a prospéré avec les commandes du clergé sous forme de grands panneaux décoratifs relatifs à l’histoire de la chrétienté. Les couleurs utilisées ont également évolué.

lisbonne-072

Les azulejos ont également prospéré grâce aux nombreuses commandes de la noblesse sous diverses  formes . Elles pouvaient être décoratives ou bien descriptives et montrer par exemple la ville de Lisbonne .

lisbonne-074

lisbonne-075

Les motifs en fer forgé, des cornes d’abondance, des fleurs, des feuilles d’acanthe, des couronnes, des angelots et même des animaux sont aussi représentés.

lisbonne-449

lisbonne-530

lisbonne-537

lisbonne-529

lisbonne-535

lisbonne-523Après le tremblement de terre de Lisbonne (1755) il fallait très vite reconstruire  la ville. C’est ainsi que l’on créa l’azulejo patron nommé azulejos pombalin crée en série associant techniques industrielles et artisanales. Des usines surgissent alors dans les grandes villes.

lisbonne-447

C’est en flânant dans les rues  en gardant un regard attentif et en visitant le magnifique musée de l’Azulejos à Lisbonne que l’on peut découvrir et admirer cet art merveilleux qui fait du Portugal une destination unique.

-Or sur bleu-

jeudi, janvier 19th, 2017

L’expression portugaise -or sur bleu- signifie que quelque chose est magnifique. Des azulejos -or sur bleu- il y en a beaucoup et de très beaux exemples au musée des azulejos à Lisbonne, entre autre.

lisbonne-512 lisbonne-514 lisbonne-508

lisbonne-504 lisbonne-513  lisbonne-547

Ils tournent tous comme des mandala fleurs autour du centre……