Posts Tagged ‘art’

Comme une grande et brillante fleur Qui s’ouvre dans la nuit …

mardi, février 19th, 2013

Après l’ouverture de l’évènement MP 13 devant le Grand théâtre de Provence je me suis reposée quelques heures car, trop d’Art tue l’Art.

Le soir je suis allée à l’inauguration de la nouvelle

neige 2013 001

Galerie de La Fontaine obscure 24, rue Poncet dans le quartier des facultés.

Cette galerie est dédiée à la photographie contemporaine.

Dans la nuit de l’hiver

Une grande et brillante fleur

S’est ouverte ****

Les chemin de sagesse.

dimanche, septembre 16th, 2012

Je vous propose un morceau choisi d’un de mes écrivains et penseurs spirituels préférés : Arnaud desjardins : Les chemins de la sagesse.

L’art est apprécié à travers les émotions, les goûts, les névroses individuelles ou collectives, les modes, le jeu de l’action et de la réaction. Tout est dépendant, conditionné, relatif et il n’y a en vérité, ni beau ni laid : Il y a ce que chacun aime et n’aime pas. Mais il y a, dans tous les arts, des niveaux de réalité, des niveaux de proximité ou d ‘éloignement par rapport au « Centre », au but de la vie. Ces niveaux, eux, ont une valeur objective. Le sage, qui est arrivé au bout du chemin, peut comprendre tous les niveaux. Les autres hommes ne comprennent pas : Ils sont attirés ou ils ne sont pas.

Le chercheur de vérité reconnaît peu à peu les oeuvres d’art qui lui parlent de son but ou qui lui en montre le chemin.

Pause sur : Ode à la beauté, soyons divins…soyons des chercheurs d’essentiel.

jeudi, mai 17th, 2012

Un extrait tiré du livre -Les chemins de la sagesse- Arnaud Desjardins

Les chercheurs de vérité (d’essentiel) reconnaît peu à peu les oeuvres qui lui parlent de son but ou qui lui montre le chemin.

L’art est apprécié à travers les émotions, les goûts, les névroses individuelles ou collectives, les modes, le jeu de l’action et de la réaction. Tout est dépendant, conditionné, relatif, il n’y a en vérité ni beau ni laid : Il y a ce que chacun aime et n’aime pas. Mais il y a dans tous les arts, des niveaux de réalité, des niveaux de proximité ou d’éloignement par rapport au « centre », au but de la vie. . Ces niveaux, eux ont une valeur objective. Le sage, qui est arrivé au bout du chemin, peut comprendre tous les niveaux. Les autres hommes ne comprennent pas : Ils sont attirés ou ne le sont pas.

A travers toutes mes photos de centre de fleurs c’est cette petite parcelle de divin qui m’anime et  que j’illumine.

Flânerie d’art… Quelqu’un m’a dit qu’elle était passée dans la rue du 4 septembre et qu’elle se dirigeait vers le jardin des salons Olivary

mardi, juillet 12th, 2011

Se cache-t-elle derrière cette magnifique porte ouvragée?

dimanche, juillet 10th, 2011

Beauté des Mandalas de fer forgé….

Mais où est donc passée la mariée ? dans quel jardin, dans quelle rue animée se cache-telle ?

vendredi, juillet 8th, 2011

Suite de la flânerie d’Art dans les jardins aixois.

Suite ,suivons le fil d’Ariane, flânerie d’Art dans le quartier Mazarin, au coin de la rue Sallier, le marié était en blanc. ,

jeudi, juillet 7th, 2011

Sur le parcours des flânerie un plasticien a installé des personnages, grandeur humaine, de grillage entouré de papier mâché.

Celui ci représente tout à fait Jean , la même stature, blond aux yeux bleus et très avenant : Le marié était en blanc.

Flâneries d’art dans le magnifique quartier Mazarin.

jeudi, juin 30th, 2011

Poésie Urbaine : Offrir des fleurs de poésies…

mercredi, juin 29th, 2011

Sur le journal local, l’autre jour j’ai lu : La petite fée de la poésie « Plume » fait escale dans votre ville pour accrocher  des fleurs de poésies à chaque coin de rue, dépêchez vous d’envoyer les vôtres elles seront exposées ….

J’ai salué cette belle initiative en envoyant plusieurs poèmes.

Les poésies doivent sortir des tiroir pour être accessibles et  lues par tout le monde. C’est beaucoup mieux ainsi.

J’aime offrir des fleurs et des poésies pour marquer certaines occasions.

J’ai écrit un poème pour le mariage de ma cousine , la même qui m’a aidée à monter l’exposition de septembre 2010 aux cloître des Oblats.

L’histoire d’Evelyne et Jean c’est tout un poème et elle le vaut bien.

Ce poème a été choisi par Plume  pour être exposé  près de la fontaine des  quatre  dauphins le jour des flâneries d’art dans 7 jardins du quartier Mazarin. Grâce à l’initiative de la pétulante actrice Andréa Ferréol, ces magnifiques  jardins aixois  d’ordinaire fermés ouvraient leur porte pour le week-end du 18 Juin.

Invitation à la flânerie, doux moment de détente dans les rues et les  jardins fleuris d’art et de poésie.

Voici donc le mariage d’evelyne  et Jean ; un poème écrit par moi pour eux, une fleur de poésie que je leur offre pour ce jour mémorable tant attendu ….

 

 

 

 

La nuit portes-ouvertes des musées en France et en Europe

jeudi, juin 9th, 2011

Par contraste entre le clair et l’obscur, la nuit, les couleurs chantent plus.

L’art gratuit et accessible à tous c’est tout à fait dans l’esprit de Victor Vasarely.

Après la visite de deux musées, j’étais trop fourbue pour continuer mais, c’est une expérience à renouveler dans un autre endroit l’année prochaine.