Posts Tagged ‘aimer’

Le feu dans le sud est de la France…

mercredi, mai 9th, 2018

 

De toute mon enfance je n’ai jamais connu de feu de forêt ni d’incendie tout court. Surement que la région ne s’y prête pas.

Beaucoup de fleuves de rivières de ruisseaux la quadrillent. La végétation est différente et bien verte, il n’y a pas de mistral.

Il y a la tramontane mais, quand elle souffle,  elle annonce la pluie,  s’il y avait le feu, il serait vite éteint .

Quand l’incendie de la chaîne de l’étoile à éclaté en juillet 1997, j’étais aux premières loges . Le mistral soufflait fort.  Mon lieu d’habitation se situait à quelques kms en contrebas. Jugez donc de mon désarroi.

Le  spectacle était effrayant et désolant les flammes s’élevaient à plusieurs mètres de hauteur sur toute la crête. L’incendie a duré plusieurs jours. C’était comme une guerre que l’on livrait au feu, les canadairs allaient et venaient dans un ballet incessant. Les pompiers accourus de toutes part, même d’Italie, étaient à l’attaque. On peu saluer leur courage et leur dévouement. Ils ont fini par circonscrire le feu au péril de leur vie. Cependant 3500 hectares de forêt ont été dévastés et les animaux qui l’habitaient morts ou déplacés..

Les causes seraient dues à une banale négligence.

Ma maison était située en bordure d’une forêt. Nous devions en entretenir une bande, pour justement, se protéger d’un éventuel incendie. Il y avait également un chemin coupe feu . Donc, en théorie nous ne devions pas avoir peur.

Un jour deux adolescents  descendent en courant de la colline,   arrivés à la porte d’entrée du jardin , ils se mettent à crier

-Appelez vite les pompiers, ces cons ont foutu le feu !

Ils sont partis aussi vite, toujours en courant. Je me retourne et je vois un mince filet de fumée s’élevant de la forêt vers le ciel.

J’ai  tout de suite téléphoné aux pompiers qui sont arrivés immédiatement.

Effectivement, un feu venait de se déclarer dans la forêt juste en dessus de mon habitation. Ils ont réussi à l’éteindre rapidement.

Deux bandes rivales venues des villages voisins s’y étaient affrontées .  Le feu avait été une de leurs armes pour se battre, pourquoi ?

Cependant certains adolescents ont eu la conscience que c’était mal et sont venus avertir.

Donc, j’en déduis que l’éducation a un rôle important à jouer dans la prévention des incendies. Les parents bien sur, mais l’école aussi doit sensibiliser les élèves à ce  problème.

Chaque fois qu’il y a un feu dans un endroit, les écoles voisines et les élèves devraient participer à la reforestation et replanter des arbres à cet endroit… Ainsi on renforcerait leur conscience individuelle et collective.

L’apprentissage du monde qui nous entoure doit se faire d’une manière concrète. La   forêt, recèle des trésors inestimables.

La forêt est à nous. Il faut apprendre aux enfants à l’ aimer à la comprendre à la respecter, et à la protéger ainsi, elle  continuera à vivre éternellement.

Aujourd’hui, j’aime toujours la forêt, mais, je n’habite plus tout près d’une forêt.

 

 

 

J’ai aimé…

vendredi, décembre 4th, 2015

Une des première chose que j’ai aimé en sortant de la gare centrale ce sont les trottoirs joliment rabaissés en forme de demi cercle pour rendre la voirie accessible à tous (maman avec poussette, fauteuil roulant, personne avec valise…)

Milan 2015 324

Bravo ! dans ce domaine Milan assure .

Ce que j’ai aimé, c’est le raffinement dans le détail et la recherche de la forme parfaite que cela soit pour ce trottoir rabaissé ou bien dans le domaine architectural et les objets usuels.

Milan 2015 018

Magnifiques lavabos décorés avec un mandala étoilé.

Milan 2015 016

 

Dans ce café là, on était bien au bon endroit. L’ambiance du lieu était chaleureuse, le patron vraiment adorable et les petits déjeuners  copieux  à un prix raisonnable.

Mandala-chrysanthème champs de paradis…

dimanche, novembre 4th, 2012

Mandala fleur_ champs de paradis_ J’aime_

Je trouvais lumineuse cette petite phrase d’un poète anglais, mais, j’ai récolté le maximum de spams avec elle , avait-elle un double sens subversif que je n’ai pas compris je ne sais pas mais, je l’ai enlevée et remplacée par un extrait de mon ouvrage » un éternel soleil » nom de plume : Brigitte Gladys.

IL est paru cet été chez Edilivre

Pour moi l’idée est la même.

Se pencher de très près sur les trésors et la beauté de la nature et s’émerveiller  jusqu’au moindre petit grain de sable.

– J’aime…

Le ciel bleu limpide clair immense,

La liberté, la couleur de l’aube,

Le chant du rossignol,

La brillance

et la chaleur du soleil réchauffant ma peau…

l’éclat changeant, la transparence

et la souplesse de la lumière,

le souffle du vent

dans les verts paradis des amours enfantines…

J’aime encore la couleur pourpre

d’un champs de tulipes au printemps,

puis la rose nacrée et le parfum des tilleuls.

J’aime aussi l’odeur et la couleur

des champs de blé en été,

le doux clapotis de la rivière qui coule

la musique douce et puis, par-dessus tout

j’aimerais….

Page 118

 Extrait de mon roman, » Un éternel soleil » paru chez Edilivre
La petite phrase de William Blake était la suivante :
Dans chaque grain de sable voir un monde dans chaque fleur voir un champs de paradis.
William Blake
J’aime la nature et j’utilise beaucoup la macro  la super macro en photographie .

Les chemin de sagesse.

dimanche, septembre 16th, 2012

Je vous propose un morceau choisi d’un de mes écrivains et penseurs spirituels préférés : Arnaud desjardins : Les chemins de la sagesse.

L’art est apprécié à travers les émotions, les goûts, les névroses individuelles ou collectives, les modes, le jeu de l’action et de la réaction. Tout est dépendant, conditionné, relatif et il n’y a en vérité, ni beau ni laid : Il y a ce que chacun aime et n’aime pas. Mais il y a, dans tous les arts, des niveaux de réalité, des niveaux de proximité ou d ‘éloignement par rapport au « Centre », au but de la vie. Ces niveaux, eux, ont une valeur objective. Le sage, qui est arrivé au bout du chemin, peut comprendre tous les niveaux. Les autres hommes ne comprennent pas : Ils sont attirés ou ils ne sont pas.

Le chercheur de vérité reconnaît peu à peu les oeuvres d’art qui lui parlent de son but ou qui lui en montre le chemin.

Le lac : Poème d’ Alphonse de Lamartine(1790-1869) Un très beau poème !

mercredi, juillet 27th, 2011

-Ô temps , suspends ton vol ! Et vous heures propices

Suspendez votre cours !

Laissez nous savourer les délices

Des plus beaux de nos jours…

 

Au bord du lac du Bourget, je me souviens d’un repas où ma cousine Elda , aujourd’hui disparue déclamait ce poème avec bonheur pour notre bonheur. Elle avait grandi au bord de ses rives, elle l’aimait et elle en connaissait tous les secrets.

.YouTube – ?Le lac:A. De Lamartine: récité par par Patrice Gelsi??

La prière de la sérénité (écrite par des moines anomyme du moyen âge)

lundi, mai 9th, 2011

B100px-bernhard_von_clairvaux_initiale-b.jpgUne autre manière de le dire associée à une jolie  lettrine de l’époque représentant Bernard de Clairvaux.

Mon dieu donnes moi la sérénité

D’accepter toutes les choses que je ne peux pas changer,

Donnes  moi le courage de changer les choses que je ne peux changer.

Si, dans ta vie , tu devais pleurer,

Te sentant bien seul, loin de ceux que tu as aimés

Dis toi bien que tu auras toujours quelqu’un qui te montrera le chemin.

Écoutes ces mots, car moi qui te les dis, je n’ai pas toujours été ce que je suis.

J’ai connu bien des pleurs, des paniques, et des misères,

Alors récite avec moi cette prière.

Mon dieu donnes moi la sérénité,

d’accepter toutes les choses que je peux changer.

Donnes moi le courage de changer les choses que je peux,

Et la sagesse d’en connaître la différence.

Tu devras aussi te prendre en main,

Si tu veux changer ton destin,

Laisses de côté les choses qui te détruisent,

Tu auras alors de belles surprises.

Pour toi, chaque jour deviendra ensoleillé,

Ton coeur s’ouvrira à l’amour.

Ne vis qu’un jour à la fois si tu veux en profiter,

Et tu seras heureux pour toujours.

La suite demain….

suite :

Mon dieu donnes moi la sérénité,

d’accepter les choses que je ne peux changer.

Donnes moi le courage de changer les choses que je peux changer

Et la sagesse d’en connaître la différence.

Quand ma patience est à bout, aides moi à la retrouver.

Apprends moi à faire face aux difficultés avec calme et sérénité.

Lorsque je suis à court de réponses vives et intelligentes,

Permets que cesse le flot de questions, au moins pendant un court moment.

Mon dieu donnes moi la sérénité,

d’accepter toutes les choses que je peux changer.

Donnes moi le courage de changer les choses que je peux,

Et la sagesse d’en connaître la différence.

Et quand j’ai l’impression que les journée sont trop brèves

pour que je puisse accomplir toutes les tâches qui m’attendent,

Fais au moins que je puisse accomplir toutes les tâches qui m’attendent,

Fais au moins que je trouve le temps de faire le plus important,

Le temps d’écouter, le temps d’aimer

et le temps de rire aussi.

Une belle prière qui traverse aussi le temps..

J’aimerai toujours Paris au mois de Mai. Touristes heureux sur fond de Tour Effeil.

vendredi, mai 28th, 2010

paris-au-mois-de-mai-044.JPG

Mandala fleur_ champs de paradis_ J’aime_

mercredi, novembre 5th, 2008

Je trouvais lumineuse cette petite phrase d’un poète anglais, mais, j’ai récolté le maximum de spams avec elle , avait-elle un double sens subversif que je n’ai pas compris je ne sais pas mais, je l’ai enlevée et remplacée par un extrait de mon ouvrage » un éternel soleil » nom de plume : Brigitte Gladys.

IL est paru cet été chez Edilivre

Pour moi l’idée est la même.

Se pencher de très près sur les trésors et la beauté de la nature et s’émerveiller  jusqu’au moindre petit grain de sable.

– J’aime…

Le ciel bleu limpide clair immense,

La liberté, la couleur de l’aube,

Le chant du rossignol,

La brillance

et la chaleur du soleil réchauffant ma peau…

l’éclat changeant, la transparence

et la souplesse de la lumière,

le souffle du vent

dans les verts paradis des amours enfantines…

J’aime encore la couleur pourpre

d’un champs de tulipes au printemps,

puis la rose nacrée et le parfum des tilleuls.

J’aime aussi l’odeur et la couleur

des champs de blé en été,

le doux clapotis de la rivière qui coule

la musique douce et puis, par-dessus tout

j’aimerais….

Page 118

un-dimanche-a-cassis-114.JPG