Archive for the ‘Quelques Conseils’ Category

L’instant est un mandala à vivre pleinement.

jeudi, septembre 20th, 2012

J’aime méditer sur les sentiers,

respiration, inspiration

tous mes sens sont en éveil

le soleil fait de l’accrobranche sur les pins

les oiseaux se répondent gaiement

la lumière est douce et parfumée

fleurs de thym de romarin de serpolet

tapisserie de fleurs étoilées zinzolin

conscience du frémissement de l’air

conscience du bleu du ciel

conscience de la pesanteur du pas

conscience de la terre ocre-jaune

conscience du rocher orangé- rouge

conscience de l’écorce de l’arbre

immersion, respiration, inspiration

mon coeur palpite à l’unisson avec la nature

Au détour d’un sentier sa cime apparait

Elle est belle, souveraine, dominante

ses ombres et ses lumières découpent l’horizon

émerveillement, couleurs changeantes,

je la regarde, je la contemple.

Vibration, émotion, admiration

bonheur, relaxation.

Vers le centre

Tags: ,,,,,,
Publié dans Arts et culturecarnet de voyagefleurméditation,photospoésieQuelques Conseils | Modifier | 2 commentaires »

Vivre intensement l’instant quand il est beau avant qu’il ne s’évanouisse.

Vendredi 18 juin 2010

Sur cette très belle ballenas.jpgplage d’Uruguay, on peut entendre le chant des colombes mais aussi le chant des baleines. Dieu merci, je ne vois aucun requin !!!

Gracias Nadia por tu lindas fotos.

Tags: 
Publié dans carnet de voyagephotosQuelques Conseils | Modifier |Aucun commentaire »

Quand il est beau saisir l’instant avant qu’il ne s’évanouisse. Coucher de soleil sur la plage de La Paloma.

Jeudi 17 juin 2010

Magnifique photo envoyée par Nadia qui habite de l’autre côté de l’atlantique et qui va souvent sur la plage de La Colombe.la-paloma.jpgLa bas on vit le coucher de soleil avec intensité et quand il s’est enfin couché après avoir déployé une palette de couleurs flamboyantes, on l’applaudie.

Tags: ,
Publié dans carnet de voyagephotosQuelques Conseils | Modifier |Aucun commentaire »

Allez tranquillement …. Prenez attention . Tâchez d’être heureux.

Mardi 15 juin 2010

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes les personnes. Dites doucement et clairement votre vérité et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant ; Ils ont leur histoire. Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit. Ne vous comparez avec personne, vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressé à votre carrière, si modeste soit-elle ; C’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires car le monde est plein de fourberies.

Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui  existe ; Plusieurs individus recherchent de grands idéaux  et partout la vie est remplie d’héroïsme. Soyez vous -même.Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez pas cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères . De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la grande solitude. Au-delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; Vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous  soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devait. Soyer en paix avec dieu, quelque soit votre conception de lui ; Et quel que soient vos travaux et vos rêves, gardez, dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés , le monde est pourtant beau. Prenez attention . Tâchez d’être heureux.

Manuscrit d’un auteur inconnu  trouvé dans un vielle église de Baltimore en 1692.  Il  va droit à l’essentiel et  est éternel dans son essence .

Publié dans Quelques Conseils | Modifier | Aucun commentaire »

Une des multiples facettes de la plilosophie des contes Zen que j’ai lu pendant le voyage.

Vendredi 4 juin 2010

Un moine Zen se disposait à parler sur la grand place du village. Il avait soigneusement rédigé son discours,et il s’apprêtait à le lire, quand un brusque coup de vent fit s’envoler toutes les feuilles dans les branches du citronnier. Pris au dépourvu, incapable de retrouver le fil de sa harangue, il dit :

” Mes amis, voici en résumé, ce que je voulais vous exposer :

Quand j’ai faim, je mange, quand je suis fatigué, je dors !

_  Mais tout le monde ne fait -il pas comme vous, maître ?

_ Non pas tout le monde de la même façon !

_ Pourquoi,  maître ?

_ Quand les gens mangent, ils pensent à mille choses, quand ils s’endorment, ils pensent à leurs problèmes. Voilà pourquoi ils ne sont pas comme moi ! ”

C’est une belle philosophie de vie qui me plait beaucoup, j’arrive parfois à être comme lui mais pas toujours…

Cependant cette philosophie comporte une faille. Maître, si l’instant que  vous être en train de vivre est insupportable que faites vous ? Vous vous délectez de l’instant et vous vous y complaisez ?

Allongée à plat dos,  cassé, brisée, paralysée, ne pouvant bouger que la main gauche, en proie à une souffrance indescriptible sans savoir si un jour je remarcherais, si je pourrais utiliser ce bras droit paralysé, faire des gestes quotidiens, manger, boire, me peigner, écrire, peindre…. Avec pour toute toile de fond le plafond.

Mon expérience de vie me permet d’y répondre.

Il y a trois solutions à ce problème qui consistent toutes à sortir de l’instant.

La première, non pas la plus facile, c’est partir, tout laisser tomber pour ne plus souffrir, mais c’est le souvenir de mes enfants que j’allais abandonner qui m’a gardée en vie .

La deuxième, se projeter dans l’avenir  et imaginer qu’à nouveau, je marcherais, me voir en train de poser un pied  devant l’autre, être debout  et avancer,  qu’à nouveau, je pourrais  faire la pince avec mon pouce et mon index et écrire encore et prendre mes enfants dans les bras, les voir grandir.

Se servir de son imagination pour sortir de la prison dans laquelle cet accident m’avait plongée.

La troisième, se projeter dans le passé et ne visionner que les bons moments.

Peut être que le maître y avait aussi pensé et que parmi tous les feuillets qui se sont envolés, la réponse au problème s’y trouvait.

J’ai choisi les deux dernières solutions, j’ai mis plusieurs mois avant de commencer à réapprendre à marcher  et encore plus pour écrire. Je ne regrette pas mes choix, j’ai eu le bonheur de voir grandir mes enfants et puis,  j’écris, je créé et je peins et je philosophe.

Publié dans carnet de voyageQuelques Conseils | Modifier | 2 commentaires »

Comment transformer la souffrance ? La méditation : Une solution parmi tant d’autres ….

Jeudi 1 avril 2010

Article tiré de la revue psychologie de ce mois ci . Page 154

La méditation, un analgésique efficace ?

Les adeptes de la méditation Zen seraient moins sensibles à la douleur. Une étude canadienne à confronté deux groupes de personnes, l’une pratiquant régulièrement la méditation, les autres non. Les participants ont été soumis à un test de résistance à la douleur. Une plaque chauffante a été appliquée sue leurs mollets. La température a été augmentée progressivement jusqu’à la limite du tolérable pour chacun. Les personnes du groupe pratiquant la méditation avaient un seuil de tolérance plus élevé que celles du groupe témoin. C’est en maîtrisant leur respiration (environ douze inspirations par minute) qu’ils ont pu réduire de 18 °/° l’intensité de la douleur. Ces résultats montrent que cette forme de méditation pourrait avoir de réels effets analgésiques.

Mon témoignage : Sans la sophrologie et la méditation  je souffrirais tout le tant et ma vie serait insupportable, je ne sais pas si j’aurais aimé la continuer . Ces deux disciplines que je pratique quotidiennement au moins 20 à 30mn  me permettent de casser le cycle infernal de la douleur et de vivre mieux .

Publié dans Quelques Conseils | Modifier | Aucun commentaire »

L’instant est un mandala. Juste être là …

Lundi 22 février 2010

Promenade sur la Sainte Victoire.

Éteins toutes les lampes

Demeure dans ce lieu

-celui ci et nul autre.

Dans ce temps sans bord

l’instant est un mandala

Ni main aggripée à hier

ni bras lancé vers ce qui vient

tu peux enfin parler de l’être -là.

J.P Hameury

Un très beau poème que j’aime auquel je vais associer une de mes créations. Ce serait la nuit illuminée…

Tags: ,
Publié dans Arts et culturemandalaoeuvre d’artphilosophiephotos,poésieQuelques ConseilsRencontres Blogogiques | Modifier | 2 commentaires 

mandala fleur, mandalas graines.

mercredi, septembre 12th, 2012

Magnifique ordonnance sphérique  des graines autour du centre. les graines elles même sont de petits mandalas. Le fait de dessiner ou de regarder des mandalas apaise .

Certaines structures médicales le savent bien et les utilisent pour le bien être des patients et pour mettre en connexion toutes les parties du cerveau afin que celui ci utilise le maximum de ses capacité.

Sur mon chemin j’ai rencontré l’ancolie bleue (bleu-Klein)

lundi, juillet 9th, 2012

Le bleu-rouge

sublime

Klein c’est du bleu outremer avec une pointe de rouge et pour trouver la couleur de l’ancolie il faut rajouter une pointe de blanc.

Un peu rare ici mais très courante dans le parc du Mercantour.

Je trouve la forme et la couleur de ces fleurs absolument sublimes. On peut méditer avec bonheur sur cette fleur longtemps, c’est un mandala parfait et sa couleur inspire la paix intérieure .

Les fleurs sont de formidable source d’inspiration.

En Angleterre on les appelle « Columbine »parce-que ses 5 pétales donnent l’illusion de voir cinq colombes en train de boire dans une fontaine.

Un poème de Francis Jammes sur l’ancolie

Deux ancolis se balançaient sur la colline

Et l’ancolie disait à sa soeur l’ancolie;

Je tremble devant toi et demeure confuse.

Et l’autre répondait ; si dans la roche qu’use l’eau,

L’eau goutte à goutte, je me mire , je vois

Que je tremble et que je suis confuse comme toi,

Le vent de plus en plus les berçait toutes deux,

les emplissait d’amour et mêlait leurs coeurs bleus.

Pas besoin d’attendre la Sainte Fleur pour fêter les fleurs et les plantes

mardi, mai 8th, 2012

 

http://www.youtube.com/watch?v=ZDsX3H-yki8&feature=relate

Mandala fleur pour le bonheur avec une préférence pour l’île de Madère  appelée « île aux fleurs »

Couleurs et senteurs de la Provence au printemps. Respirez, ressentez et retrouver la paix de l’esprit.

mardi, avril 17th, 2012

La nature est une eternelle source d’émerveillement et d’apaisement pour celui qui sait l’approcher et la contempler.

Il n’est pas necessaire de s’adonner à une grande méditation . Il suffit d’une petite marche en conscience dans la nature et de se ménager certains moments de contemplation. Cela permet d’évacuer des images négatives, des pensées persistantes qui vous polluent votre existence.

Comment faire ?

C’est simple, choisissez un endroit agréable, la nature est  belle en toute saison mais au printemps elle vibre encore plus pour moi et peut être pour vous aussi.

Trouvez une position agréable, debout ou bien assis, regarder autour de vous et choisissez un objet à contempler, une fleur, une herbe, un arbre….

Regardez bien l’objet, son contour, sa matière, ses couleurs, ses formes, ressentez son parfum si c’est une fleur. Considerez chaque détail les uns après les autres. Vous vous apercevrez que la petite bicyclette qui tournait dans votre tête n’est plus là, elle a fait place à la paix à la détente et au bonheur d’être present dans ce merveilleux environnement .

La contemplation peut durer aussi longtemps que vous le souhaitez.

Sur mon chemin j’ai rencontré de merveilleuse petites fleurs en forme de mandala étoilé bleu-lavande. Paradis de l’instant .

-bonheur-

De petits bonheurs en petits bonheurs, les clés de la sérénité

lundi, janvier 9th, 2012

Mandala rose, mandalas gouttes de pluie…

Début janvier, la rose  jaune et rouge a serti sa robe de diamants.   Bonheur et merveille de l’instant, accueillir la rose sans la cueillir.

Si la fréquentation des humains m’a souvent déçue et rarement apporter la paix intérieure, la contemplation des fleurs m’a apportée et m’apporte toujours autant de bonheur. Essayez vous verrez….

Regarder et respirer la douce mélodie des verts du printemps

mercredi, mai 11th, 2011

Cette année j’avais oublié la date d’anniversaire de mon accident mais mon épaule , elle, s’en est souvenue. Un 19 avril tout a basculé…

Je me souviens à la sortie de la clinique de rééducation fonctionnelle, on m’a dit sans doute pour me remonter le moral :

-Faites comme si vous n’avez rien, oubliez .

C’était sûrement pour me remonter le moral mais la bonne formule aurait été :

-Acceptez ce que vous ne pouvez pas changer et en fonction de cela adaptez votre vie et peut importe la qu’en- dira-t-on.

Aujourd’hui, j’ai bien intégré cette notion là.

J’ai soigné mon épaule, j’ai repris les mouvements de gymnastique qui lui sont adaptés et je me fais aider pour les gros travaux.

Pour le moral, rien ne vaut une belle promenade dans la nature, elle est toujours fidèle, toujours présente et elle répond toujours à nos attentes. Cette année, le printemps perdure et tout n’est que broderie de verdure, les verts se déclinent à l’infinie. La couleur verte harmonise, apaise, régénère, la couleur guérie aussi.

Une idée de respiration :

Tout en vous promenant , inspirer  par le nez en visualisant du vert et en comptant jusqu’à 4, ensuite faites une pause de respiration en comptant jusqu’à 7 puis expirer fortement par la bouche en comptant jusqu’à 8  et ainsi de suite ….

Dans le vert ramage des tilleuls les fleurs se préparent….le-vert-des-tilleuls-001.JPG

A propos du bonheur…

vendredi, avril 1st, 2011

Philosophes, écrivains, poètes ont étudié la question.

Quelques pensées sur le bonheur.

Au lieu de voir que les roses ont des épines

Voyez les épines avec des roses

Kenneth White

Poète britannique né en 1936

Ce bleu là. Amphore bleue

mercredi, février 16th, 2011

lastminute-474.JPGUne petite pause sur ce bleu, j’y reviendrai car l’artisanat de ce pays est vraiment à découvrir.

Les couleurs ont peut les aborder sous différents angles à vous de choisir le livre qui vous parle. Voici quelques références en matière de couleurs :

De l’historien des couleurs Michel Pastoureau:

-Les couleurs de notre temps.

-Les couleurs de nos souvenirs.

-Dictionnaire des couleurs de notre temps.

Editions Bonneton

Je crois bien qu’il a aussi écrit sur la couleur bleue et son histoire.

Si on aborde la couleur du point de vue thérapeutique vous pouvez lire :

-Se soigner et guérir par les couleurs de Jean-Michel Weiss et de Maurice Chavelli

Editions Age du verseau

Ou bien encore : les grands secrets de l’énergie qui guérit de  Jacques Staehle.

Editions Reuille

En ce qui concerne les mandalas j’ai sous la main :

Mandalas :

-Comment retrouver le divin en soi ?

-Manuel de thérapie par le mandala

De Rudiger Dahlke.

Ce thème des couleurs est également très présent chez les artistes  : peintres, poètes, écrivains, cinéastes, chorégraphes,photographes, musiciens… Chacun l’aborde avec sa propre sensibilité .

Et merci à tous ce qui viendront compléter cette liste en  suggérant d’autres pistes à suivre.

La fleur de zinnia exprime sa joie de vivre dans son élixir essentiel.

jeudi, février 10th, 2011

Article tiré de la revue « plantes et santé »n° 110 février 2011

J-Pierre Drouet, pharmacien à la rencontre des fleurs.

Les élixirs floraux ré harmonisent notre âme.

-Quel est pour vous leur principal intérêt thérapeutique ?

J-P.D Les élixirs floraux en général et en particulier ceux de Bach sont là pour restituer les qualités spirituelles qui nous font défaut. Ce sont « les réharmonisants » de l’âme.

Les situations concernées par cet élixir sont la peur, consciente ou inconsciente, l’incertitude, la solitude, l’abattement ou encore le désespoir. Ce sont des situation de conflit intérieur qui entraînent un mal être. Les élixirs n’effacent bien sûr pas le problème à l’origine de ces situations, mais permettent de retrouver la confiance.

Quel est le premier élixir-auquel vous avez eu recours ?

J.P.D. C’est celui du zinnia : Il permet de retrouver la joie de vivre et le rire de l’enfant. C’est l’élixir floral du lâcher-prise, du retour à l’émerveillement enfantin. La fleur de zinnia avec sa diversité de couleurs, est vraiment » la fleur clown ».

En ce qui me concerne, j’ai toujours beaucoup aimé cette fleur par ses couleurs vibrantes et vives (jaune, rouge …) mais aussi par ses pétales disposés en couronne. Ce qui est merveilleux c’est qu’à l’intérieur de cette couronne il y a une autre couronne, celle ci composée d’étoiles jaunes lumineuse autour d’un centre rouge foncé. Ce qui me plaît encore dans cette fleur, c’est son parfum unique subtil et doux qui se révèle aux premiers rayons de soleil. Cette fleur est un vrai bonheur pour les sens pas étonnant que son essence guérisse les coeurs affligés.

C’est donc une fleur à cultiver dans son jardin , une fleur avec laquelle on peut méditer et se mettre en harmonie avec ses belles vibrations.

On peut aussi en cas de déprime avoir recours à son élixir.les-fleurs-de-grenadier-007.JPG