Posts Tagged ‘naissance’

No soy de aqui, ni soy de alla (je ne suis pas d’ici, je ne suis pas là-bas) Une très belle chanson de Facundo Cabral (1937-2011))

jeudi, juillet 14th, 2011

Je viens de découvrir cette chanson et cette vidéo très émouvante que je mets en partage.

Un texte fort et poétique , une voix si douce et si mélodieuse.

Honoré du titre de « messager mondial de la paix » par l’UNESCO en 1996  pour ses messages et ses prises de position.

Le refrain parle d’un sujet qui m’est cher : L’identité

Je ne suis pas d’ici, je ne suis pas de là-bas

Je n’ai pas d’âge

Mon avenir c’est d’être heureux

C’est ma  couleur d’ identité.

Une identité qu’il ne définit ni par son nom ni par son lieu de naissance.

La poésie est universelle, elle n’a pas de pays, elle n’a pas de frontière, elle est libre de voyager dans l’espace et dans le temps, la poésie est au centre parce qu’elle touche cette petite parcelle d’infini qui brille dans notre coeur. telle est ma définition de la poésie.

Sa poésie écrite et chantée est d’ailleurs comme d’ici, elle est émouvante et libre et libre de se déplacer dans le temps et dans l’espace c’est ainsi que nous pouvons l’écouter aujourd’hui , ici à des milliers de kilomètres de l’Argentine le pays natal de Facundo Cabral.

Le poète n’est pas mort tout à fait, vive le poète et vive la poésie !!!

La légende de l’étoile du berger et de l’édelweiss.

mardi, décembre 30th, 2008

On raconte qu’à l’annonce de la naissance de l’enfant Jésus, les Rois mages se mirent en route. Une étoile dans le ciel, bien plus brillante que toutes les autres attira leur attention et les guida. Ils la suivirent et elle les mena à la crèche qui abritait l’enfant. Ensuite, l’étoile disparut et, s’arrêta au dessus de hautes montagnes, elle explosa en millions d’étincelles de lumière qui donnèrent naissance sur la terre à une multitude de magnifiques petites étoiles de velours argenté.

L’édelweiss, l’étoile des glaciers est difficile à trouver. Il faut être persévérant audacieux car ces fleurs se trouvent nichées très haut  entre les rochers et elles sont rares. C’est une récompense pour celui qui les découvre et un porte bonheur. Elle en fait  quelqu’un de différent qui possède quelquechose de plus que les autres.