Archive for the ‘Arts et culture’ Category

Silence du coucou

mardi, juin 29th, 2021

Je n’ai pas entendu

Le coucou chanter en Avril

Où es t’il parti ?

De l’eau a-t-il suivi le fil ?

Sous le soleil

Silence des oiseaux

Silence des ruisseaux

Silence des abeilles

Je n’ai pas entendu

Le coucou chanter cet été

Où s’est il caché ?

Est il parti pour toujours ?

Reviendra t-il un jour ?

Sous le ciel

Silence des oiseaux

Silence des ruisseaux

Silence des abeilles

Je n’ai pas entendu

Le coucou chanter.

Brigitte Gladys

PS : Cri d’alarme !!!!!!!!

La population des oiseaux et des insectes ne cesse de décroitre.

L’emploi à outrance des pesticides et le dérèglement climatique en sont la cause.

Après les oiseaux, les insectes, à qui le tour ?

Alors agissez pour arrêter cette hécatombe.

Silence rond ( )

samedi, juin 12th, 2021

Silence rond

Silence des oiseaux

Silence des ruisseaux

Silence des berceaux

Silence rond

Silence serein

Silence des jardins

Silence plein

Silence rond

Silence blanc

Silence puissant

°Paradis de l’instant°

Silence rond

Silence infini

Silence inouï

Terre et ciel unis

Silence rond ( )

Brigitte Gladys

Ville lumière

vendredi, mai 14th, 2021

Autoroute vers les étoiles, cette ville là, tous les artistes du monde entier l’admirent et désirent y séjourner ne serait ce que pour quelques jours. C’est un phare, une lumière.

C’est une magnifique ville inspirante, une ville magique, une ville qui titille l’imaginaire. Les amoureux la disent volontiers romantique.

j’y ai fait mes études, j’y ai exercé mon métier, je l’ai beaucoup aimée et je l’aime toujours même si je n’y habite plus. Mais d’où vient son charme ?

Je fais une pause sur cette ville que j’aime.

Quelque part près des jacarandas.

dimanche, mai 9th, 2021
J’ai vécu six mois dans cette ville aux jacarandas bleus et à la végétation luxuriante . C’était une ville envoutante et je me suis inventée monts et merveilles. Mais, le rêve a fondu comme neige au soleil, je l’ai quittée et j’y suis plus jamais revenue.

PS : Cette peinture là, je l’offre à mon fils, mon rayon de soleil, qui fête son anniversaire ce mois ci. Pour lui, elle a un sens tout particulier, c’est un secret …

Sous le soleil exactement une ville…

dimanche, avril 25th, 2021
Jeune étudiante en Arts, j’avais obtenu une bourse d’étude d’été dans cette magnifique ville d’un pays où la beauté se marie avec l’art et la culture.

De cette ville j’en garderai toujours un souvenir ébloui, j’étais conquise, j’étais sous son charme, il y avait tellement de merveilles à découvrir, que cela soit dans le domaine de l’architecture, de la peinture ou de l’histoire tout court.

J’ai toujours aimé apprendre, toujours apprendre…

De cette ville là, j’ai également un drôle de souvenir, un souvenir, une manière de faire qui aujourd’hui ne doit plus avoir cours. L’époque est plus morose. Depuis, il y a eu l’arrivée du sida et puis aujourd’hui du coronavirus. Cela freine les ardeurs les plus tenaces.

A cette époque là, les hommes de cette ville étaient légers, légers comme des feuilles portées par le vent. L’été venu, ils envoyaient femme et enfants à la mer et s’adonnaient au plaisir de la chasse aux belles étrangères. Souvent par deux ou trois ou seul, ils arpentaient les rues de la cité.

Certaines belles esseulées, surtout des nordistes venaient spécialement dans cet endroit pour les rencontrer. Ce n’est pas l’Art quelles recherchaient mais, d’autres plaisirs plus terre à terre…

Elles se plaçaient à la terrasse d’un café en prenant des poses avantageuses et attendaient. C’était un jeu et le jeu fonctionnait très bien, elles ne repartaient jamais seules.

Aux oranges amères

mercredi, avril 21st, 2021

De cette ville là aux charmantes couleurs, j’ai aimé la profusion de fleurs. cependant, c’est une ville qui a de belles façades mais, pas de face et ses oranges sont amères. Je l’ai quittée parce je m’y sentait mal et qu’elle ne me rendait pas heureuse.

Derrière les fenêtres (suite)

mardi, avril 13th, 2021
Derrière les fenêtres, malgré le confinement, la vie continue. C’est le moment choisi pour faire de la méditation de la relaxation pour être zen et atteindre un état sophronique. Voir les articles que j’ai écrits sur ce sujet.

Après la nuit, le jour se lève toujours.

PS: vais bientôt enregistrer une séance avec ma voix pour la mettre ici…

En attendant que je sache comment faire.

Respiration soleil :

Les grecs construisaient des édifices de couleurs et de lumière. Ils étaient persuadés que cela influençait leur humeur et leur santé.

Les Egyptiens de l’Egypte ancienne se soignaient également avec des chambres de couleurs différentes suivant les maux dont ils souffraient.

Ils utilisaient également l’eau longuement exposée au soleil dans une bouteille comme boisson thérapeutique.

Je vous propose de pratiquer la respiration (3.6.5) devant un lever de soleil par exemple.

Prenez la position qui vous convient le mieux, assise ou debout. Placez vous devant le soleil qui se lève. Sentez sa douce lumière sur votre peau.

Inspirez la lumière en comptant jusqu’à 3

Gardez la lumière en vous en fermant les yeux en comptant jusqu’à 6. Sentez bien la lumière qui entre dans chaque cellule de votre corps.

Expirez en comptant jusqu’à 5, expirez le sombre, la tristesse, le passé….

Répétez l’exercice plusieurs fois, sentez vous et portez bien.

ville confinée

dimanche, mars 14th, 2021
Non, je n’ai pas peint ce tableau aujourd’hui, c’était il y a longtemps et plutôt une ville du soleil faisant la sieste. Demain l’Italie se confine à nouveau à cause du coronavirus et, les rues de ses villes pourraient ressembler à celle ci.

Peau neuve

mardi, mars 9th, 2021

J’ai connu une ville qui grattait son passé pour s’en débarrasser, une ville qui faisait peau neuve en changeant de couleurs et qui m’a incitée à en faire autant.

Villes en reconstruction

dimanche, mars 7th, 2021